LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Photo de l'ancien bureau de Charlie Hebdo

Attentats de janvier 2015 : un procès déjà historique

25 min

Attendu depuis cinq ans, le procès des attentats djihadistes de janvier 2015 en France s'est ouvert, ce matin, sous très haute surveillance.

Photo de l'ancien bureau de Charlie Hebdo
Photo de l'ancien bureau de Charlie Hebdo Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN - AFP

C'est tout à la fois un procès unique et déjà historique, en même temps qu'impossible ou presque, dès lors que les principaux accusés y seront absents, bien qu'omniprésents. Ce matin, s'est ouvert au tribunal de Paris le procès des attentats de janvier 2015, qui de la rédaction de Charlie Hebdo à l’Hyper Casher, en passant par les rues de Montrouge, avaient semé l'effroi et la consternation en France, comme à l'étranger. Durant deux mois et demi, 150 témoins et experts vont se succéder devant la cour d'assises spéciale, pour y juger 14 personnes, dont trois en fuite ou portés disparus, toutes accusées d’avoir, à des degrés divers et dans l’ombre des assassins, fourni une aide logistique aux frères Kouachi, ainsi qu’à Amedy Coulibaly.

Les autres titres de l'actualité

Le Premier ministre, Jean Castex, a reçu ce matin à Matignon l'ensemble des associations d'édiles, pour évoquer les violences de plus en plus nombreuses perpétrées à l'encontre des élus de la République.

C'est une conséquence de plus de la pandémie de coronavirus : la branche frêt de la SNCF a perdu un quart de son activité. L'entreprise devrait annoncer aujourd'hui la suppression d'une 100 aines de postes de conducteurs.  

L'invité de la rédaction : Michel Reverchon-Billot, directeur du CNED, le Centre national d'enseignement à distance : 

Écouter
7 min
"On sent bien une inquiétude de certains parents si jamais les choses ne se passent pas bien ou si leur enfant est malade, avec rupture de continuité"

Le cri d'alarme de la petite île de Lampedusa : de nombreux migrants ont à nouveau débarqué sur place ces derniers jours, alors même que le centre d'accueil y est depuis longtemps saturé. 

L'ancien tortionnaire "Douch", chef du plus redoutable centre de détention sous le régime des Khmers rouges, est décédé ce matin à l'âge de 77 ans.

Selon l'Unesco, seul un élève sur trois dans le monde va retrouver le chemin de son établissement scolaire en cette fin d'été.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......