LE DIRECT
Joe Biden, candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine (g) et Donald Trump, candidat républicain et chef de l'Etat sortant

Le spectre de longues journées d'incertitudes et d'âpres batailles judiciaires hante, désormais, les États-Unis

25 min

Donald Trump a plongé son pays dans l'inconnu en se déclarant vainqueur de la présidentielle, alors même que le décompte se poursuit, provoquant aussitôt une contre-attaque de son adversaire Joe Biden, en position, a priori, plus favorable pour l'emporter.

Joe Biden, candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine (g) et Donald Trump, candidat républicain et chef de l'Etat sortant
Joe Biden, candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine (g) et Donald Trump, candidat républicain et chef de l'Etat sortant Crédits : MANDEL NGAN, ANGELA WEISS - AFP

Il était une fois en 2020. Ou quand rarement l'attente du résultat d'une élection présidentielle aura autant justifié ce long et mythique travelling circulaire, donnant à voir, à tour de rôle, le regard fixe de chacun des deux personnages principaux avant le duel final. Bienvenue en Amérique, donc, au terme d'une campagne particulièrement agressive, marquée notamment par une polarisation extrême de la société, et où après s'être affrontés, hier, dans les urnes, ni Donald Trump ni Joe Biden ne semble, aujourd'hui, en mesure de revendiquer, avec certitude, la victoire. Ce qui signifie, non seulement, que les démocrates, qui se prenaient à rêver d'un succès limpide en sont pour leurs frais, mais aussi que le camp républicain pourrait être en passe de faire, à nouveau, mentir les sondages. En revanche, une chose semble d'ores et déjà acquise : le taux de participation s'annonce historique. Et c'est bien là, justement, ce qui pourrait retarder les opérations de dépouillement et faire naître une vive incertitude quant à l'identité du futur occupant de la Maison blanche. 

Une incertitude que le président sortant entend bien mettre à profit, lui qui dans une allocution confuse prononcée depuis la Maison Blanche, a déclaré avoir remporté l'élection, tout en évoquant une "fraude", mais sans livrer aucun élément concret. Des propos jugés scandaleux par l'équipe de campagne de son adversaire.

Paroles d'électeurs démocrates déçus rencontrés à Washington

Trois États se retrouvent désormais sous la loupe des observateurs, dont la Pennsylvanie.

Résultats provisoires à 13h, heure française.
Résultats provisoires à 13h, heure française. Crédits : Visactu

Invitée de la rédaction : Anne Deysine, américaniste, professeure émérite à l’université Paris Ouest-Nanterre, et spécialiste des questions politiques et juridiques aux États-Unis.

Écouter
7 min
Anne Deysine : "Le président de la Cour suprême a certainement la crainte d'une décision donnant la présidence à Trump à six voix, celle des six conservateurs, contre trois, les trois progressistes."

C'est aujourd'hui que les États-Unis sortent de l'accord de Paris sur le climat. Ce qui signifie qu'un éventuel retour de Washington au sein de ce traité international est désormais suspendu au résultat encore inconnu de cette élection.

Les autres titres de l'actualité

En France, reconfinement oblige, le gouvernement présente ce matin son quatrième projet de loi de finances rectificative pour 2020. 

Et puis nous reviendrons, également, sur l'examen chaotique, hier soir, du projet de loi clé sur la prolongation de l'état d'urgence sanitaire. Avec un coup de colère du ministre de la Santé Olivier Véran. 

Écouter
2 min
Stéphane Robert revient sur cette soirée électrique à l'Assemblée

Les députés ont voté hier une prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 14 décembre, et non le 16 février comme le souhaitait le gouvernement.

Intervenants
  • professeure émérite de droit et de civilisation américaine à l’Université Paris-Nanterre
À venir dans ... secondes ...par......