LE DIRECT
Billet de banque en euros

Un nouveau budget pour la crise

25 min

Le gouvernement présente en conseil des ministres un nouveau projet de loi de finances rectificative augmenté de 45 milliards d'euros

Billet de banque en euros
Billet de banque en euros Crédits : INA FASSBENDER - AFP

Alors que les derniers chiffres en France, comptabilisant le nombre de décès et de cas de contaminations au Covid-19, soulèvent désormais l'espoir que l'épidémie ne serait plus bientôt qu'un mauvais souvenir, voici que la crise économique cristallise à présent toutes les peurs. De sorte que face au couperet attendu de la récession, le gouvernement présente, depuis ce matin, en conseil des ministres, son troisième projet de loi de finances rectificative pour 2020. Après les plus de 400 milliards d'euros de mesures d'urgence prises lors des deux budgets précédents, le soutien public devrait encore grimper de 45 milliards supplémentaires, pour aider plusieurs secteurs jugés prioritaires.  Ce budget inclura, notamment, les plans d'aides annoncés très récemment pour l'automobile, l'aéronautique, mais aussi le tourisme. Et puis parce que se profilent, déjà, faillites et licenciements, d'autres mesures devraient venir s'y ajouter.

Les autres titres de l'actualité

Le gouvernement s'apprêterait à mettre fin au 10 juillet à l'état d'urgence sanitaire, mais pourrait néanmoins décidé de prolonger certaines dispositions.  

Huit mois après la tuerie à la préfecture de police de Paris, la commission d'enquête parlementaire a rendu, ce matin, son rapport sur les failles de sécurité.

Après les Etats-Unis et au lendemain des obsèques de George Floyd, la vague de colère contre le racisme continue de déferler à travers le monde, avec parmi les dernières conséquences de ce vaste mouvement le déboulonnage des statues d'esclavagistes.   

Invitée de la rédaction : Nicole Bacharan, politologue et spécialiste des Etats-Unis.

Écouter
5 min
Nicole Bacharan : "Il ne faut pas nier ou réviser l'Histoire mais continuer à travailler sur l'Histoire."

Plus de trente ans après l'assassinat du Premier ministre Olof Palme, la justice suédoise a annoncé aujourd'hui la clôture de l'enquête, le principal suspect étant décédé.

Dans un rapport accablant, Amnesty International accuse les forces de sécurité des pays du Sahel d'avoir commis des tueries, dans le cadre de la lutte anti-terroriste.

Intervenants
  • Historienne et politologue, spécialiste de la société américaine

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......