LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Alexandre Benalla, ex-chargé de mission d'Emmanuel Macron

L'affaire Benalla, éclats de voix et instrumentalisation politique

25 min

En pleine polémique sur l'audition à venir d'Alexandre Benalla, au terme d'un véritable bras de fer entre le Sénat et l'intéressé, la commission d'enquête sénatoriale reprend ses travaux aujourd'hui.

Alexandre Benalla, ex-chargé de mission d'Emmanuel Macron
Alexandre Benalla, ex-chargé de mission d'Emmanuel Macron Crédits : STEPHANE MAHE / POOL / AFP - AFP

"2019 sera une année de bagarre". En lançant cet avertissement, hier, devant un parterre de quelques 200 députés et sénateurs de la République en Marche, le Premier ministre Edouard Philippe entendait inviter les parlementaires à observer "le calme des vieilles troupes" dans "le tourbillon", reprenant ainsi à son compte une célèbre formule d'Aristophane : « Cela m’avait échappé que Zeus n’existait plus, mais qu’à sa place c’est Tourbillon qui règne ». Alors les mauvaises langues seront sans doute tenter de remplacer Zeus par Jupiter, mais aussi de rappeler que si 2019 sera, probablement, une année de bagarre (en particulier électorale), 2018, déjà, n'aura pas été épargnée par les coups. Alors les coups politiques, bien sûr, mais aussi les vrais coups.  

Et s'agissant, notamment, de ceux portés lors des manifestations du 1er mai par un certain Alexandre Benalla, la commission d'enquête sénatoriale a repris ses travaux, ce matin, à l'issue d'une journée marquée par un véritable tourbillon politico médiatique. Après avoir essayé, dans un premier temps, de se soustraire à son audition, l'ex-chargé de mission d'Emmanuel Macron a finalement dû se résigner. Il viendra bien témoigner devant le Sénat, a priori, mercredi prochain.  Quoi qu'il en soit, ce matin, c'était au tour du chef de cabinet du président de la République, François-Xavier Lauch, d'être entendu par les sénateurs.

Les autres titres de l'actualité

L'affaire Benalla aura, au moins, permis des éclaircissements sur un point : le Sénat, si souvent décrié, montre là qu'il a une vraie utilité.

Après cette rentrée déjà difficile, des dossiers compliqués attendent désormais l'Assemblée.  Les députés doivent notamment étudier, en deuxième lecture, un projet de loi controversé autour de l'agriculture et de alimentation. 

La ministre de la Justice doit présenter, ce mercredi, son plan prison. Objectif : réduire la population carcérale. 

Le premier Sommet mondial pour l'action climatique s'ouvre à San Francisco, avec l'espoir de pousser les dirigeants à accélérer la lutte contre les gaz à effet de serre.    

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, prononçait ce matin son dernier discours sur l'état de l'Union. 

Les eurodéputés votent à nouveau, aujourd'hui, sur la très sensible réforme du droit d'auteur, qui oppose artistes et éditeurs de presse aux géants du numérique. Invitée de ce journal à ce sujet : Michèle Léridon, directrice de l'information de l'AFP.

Intervenants
  • membre du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, présidente du groupe de travail "Droits et libertés, pluralisme et déontologie", journaliste, ancienne directrice de l'Information de l'AFP
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......