LE DIRECT
Les frappes israéliennes ont notamment touché la ville de Khan Younès, dans la partie sud de la bande de Gaza

Tensions entre Israéliens et Palestiniens au lendemain d'accords entre l'Etat hébreu et deux pays arabes

24 min

En moins de vingt-quatre heures, 15 roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vers Israël. Entre temps, l'Etat hébreu a répondu par des frappes. Ces tensions surviennent au lendemain d'accords de normalisation des relations qu'Israël a signé avec les Emirats arabes unis et Bahreïn.

Les frappes israéliennes ont notamment touché la ville de Khan Younès, dans la partie sud de la bande de Gaza
Les frappes israéliennes ont notamment touché la ville de Khan Younès, dans la partie sud de la bande de Gaza Crédits : SAID KHATIB - AFP

Les accords de normalisation des relations signés entre Israël, les Emirats arabes unis et Bahreïn déplaisent dans la bande de Gaza. Depuis ce jeudi soir, quinze roquettes ont été tirées en direction de l'Etat hébreu. Neuf ont été interceptées. En réponse, Israël a mené une série de frappes dans l'enclave palestinienne. Précisions de notre correspondant à Jérusalem.

Les autres titres du journal

C'est loin d'être une surprise. Yoshihide Suga a été élu ce matin nouveau Premier ministre du Japon, en remplacement de Shinzo Abe. La composition de son gouvernement n'est pas plus surprenante. De nombreux visages sont déjà connus.

La présidente de la Commission européenne prend des engagements face aux réchauffement climatique, et réclame une Union de la santé. Notre correspondante à Bruxelles, Angélique Bouin, revient sur le premier discours sur l'état de l'Union d'Ursula Von der Leyen. L'eurodéputée France Jamet, elle, y réagit pour le compte du Rassemblement national. Elle est l'invitée de cette édition.

Écouter
6 min
France Jamet : "Le sans-frontiérisme, ce dogmatisme systématique a amené aux excès, à la situation et au fiasco sanitaire d'aujourd'hui."

En France, 81 établissements scolaires sont fermés, pour cause de Covid-19. 53 de plus qu'il y a une dizaine de jours. Le ministre de l'Education nationale relativise. Les syndicats, eux, s'inquiètent nous explique Hakim Kasmi.

Des noms qui ne passent pas, dans la liste des représentants de la nouvelle assemblée générale de l'Académie des Césars. Le cinéaste Roman Polanski en fait partie, entre autres. Nous verrons que le futur conseil d'administration aura les clefs en mains pour mettre un terme à la polémique.

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......