LE DIRECT
Manifestation devant le conseil d'Etat ce mercredi contre le projet de loi Asile et Immigration.

Le projet de loi sur l'asile et l'immigration en conseil des ministres

26 min

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb parle de texte "équilibré", à propos du projet de loi Asile et Immigration. La contrôleure des prisons, Adeline Hazan, exprime ses "vives inquiétudes pour les droits fondamentaux des personnes étrangères".

Manifestation devant le conseil d'Etat ce mercredi contre le projet de loi Asile et Immigration.
Manifestation devant le conseil d'Etat ce mercredi contre le projet de loi Asile et Immigration. Crédits : Antoine Marette - Radio France

>Le Conseil des ministres adopte le projet de loi sur l'asile et l'immigration. Défendu par le ministre de l'Intérieur qui parle de texte "équilibré",  le "projet de loi pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif". Ce texte vise à réduire à six mois les délais d'instruction de la demande d'asile et à faciliter la reconduite à la frontière pour les déboutés. Le Premier ministre Edouard Philippe disait ce mardi que le texte s'inscrivait dans le cadre plus large de "notre politique d'immigration et d'asile" qui "repose sur deux principes, humanité et efficacité".                     

Le projet est très critiqué par les associations  et fait des vagues jusque dans la majorité pour sa logique de fermeté. Plusieurs acteurs de l'asile se sont mis en grève aujourd'hui :  l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides),  mais aussi la Cour nationale du droit d'asile qui entame son neuvième jour de grève.  

La contrôleure des prisons, Adeline Hazan, exprime ce matin ses "vives inquiétudes pour les droits fondamentaux des personnes étrangères" selon elle, le projet "marque un net recul des libertés" et "va à l'encontre des préconisations du contrôle général, en particulier sur la durée de la rétention et le respect des droits de la défense",  A l'heure de son adoption par le conseil des ministres, un rassemblement se tient  devant le conseil d'Etat. Les précisions d'Antoine Marette.

>Laurent Wauqiez déclare assumer tous ses propos tenus devant des étudiants. Sauf ceux sur Nicolas Sarkozy qui aurait mis sur écoute ses ministres. L'ancien ministre Stéphane Le Foll demande que Laurent Wauquiez dise la vérité sur ce point. Nous l'entendrons ainsi que l'analyse de Stéphane Robert.

>L'ancien ministre socialiste du Budget Jérôme Cahuzac, condamné en première instance à trois ans de prison ferme pour son compte bancaire dissimulé à l'étranger, saura le 15 mai s'il ira en prison C'est  le principal enjeu son procès en appel.  Compte rendu de Florence Sturm.

>Dans le premier tome de ses Mémoires, Jean Marie Le Pen révèle éprouver de la "pitié" pour sa fille Marine. Il réaffirme par ailleurs que le maréchal Pétain "n'a pas failli à l'honneur en signant l'armistice" en 1940 et que le général de Gaulle "reste une horrible source de souffrance pour la France". Précisions de Ludovic Piedtenu.

>A l'étranger, la poursuite des raids syriens sur la Ghouta orientale. Depuis le lancement début dimanche d'une nouvelle campagne aérienne contre cette enclave où sont assiégés quelque 400.000 habitants, plus de 270 civils, dont près de 67 enfants, ont été tués et des centaines blessés. Analyse de Nabila Amel.

> L'invité de la séquence interview : Ugo Bernalicis, député La France Insoumise du Nord.

Intervenants
  • Député France Insoumise du Nord, président de la Commission d'enquête sur les obstacles à l'indépendance du pouvoir judiciaire

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......