LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le président français Emmanuel Macron

Make our (engagements sur la) planet great again

23 min

Quand à deux jours du sommet du G20 au Japon, Emmanuel Macron durcit le ton sur la question du climat, le Haut conseil pour le climat rappelle, pour sa part, que la France n'a pas rempli, en l’occurrence, ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre entre 2015 et 2018.

Le président français Emmanuel Macron
Le président français Emmanuel Macron Crédits : LUDOVIC MARIN - AFP

Alors que le mercure n’en finit pas de grimper en France, une question ne se pose plus, celle d'un lien de cause à effet entre ces très fortes vagues de chaleur inhabituelles et le réchauffement climatique. Ou quand le dérèglement à l'oeuvre devrait rendre plus probable, encore à l'avenir, ces épisodes caniculaires. Une raison supplémentaire, donc, d'estimer que la protection de l'environnement a décidément besoin de détermination et de conviction et non de tergiversation. A ce titre, on notera que le Haut conseil pour le climat a révélé, hier, que si les engagements climatiques de la France étaient, certes, ambitieux, ils avaient toutefois peu de chance d'êtres tenus au rythme actuel de mise en œuvre.  

Dans son rapport, l'instance démontre notamment que la France n'a pas rempli ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre entre 2015 et 2018. Concrètement, cela signifie que pour atteindre l'objectif de neutralité carbone en 2050, le rythme de réduction devra désormais tripler à partir de 2025. Ce qui interroge, évidemment, sur la capacité de l'Etat à respecter ses engagements dans le cadre de l'accord de Paris qu'il a lui-même initié. Et c'est aussi ce que comptent bien rappeler les députés qui doivent commencé à débattre du projet de loi sur l'énergie et le climat à l'Assemblée.

Les autres titres de l'actualité

Le rapport parlementaire sur la radicalisation dans les services publics, publié ce matin, dresse un constat mesuré. Des secteurs cruciaux tels que la sécurité et l'éducation, notamment, semblent peu touchés par le phénomène, même si la menace persiste et que des progrès restent à faire   

Aux Etats Unis, la prochaine présidentielle aura lieu dans moins de 500 jours. Mais les démocrates, eux, sont déjà en campagne pour désigner celle ou celui qui décrochera l’investiture du parti et affrontera Donald Trump.    

La 20aine de candidats en lice se retrouvent ce soir en Floride pour leur premier débat.   Téhéran semble jouer l'apaisement, ce matin, après une première réaction très ferme à l'annonce de sanctions américaines à caractère éminemment politique, sur fond de tensions exacerbées dans le Golfe. 

Invité de la rédaction : Ardavan Amir-Aslani, avocat à la cour et essayiste spécialiste du Moyen-Orient.

Ardavan Amir-Aslani, avocat à la cour et essayiste spécialiste du Moyen-Orient, le 26 juin 2019
Ardavan Amir-Aslani, avocat à la cour et essayiste spécialiste du Moyen-Orient, le 26 juin 2019 Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......