LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Dans la capitale du Haut-Karabagh, Stepanakert, les armes devaient  se taire ce samedi 10 octobre,  mais les deux belligérants se sont accusés d'avoir violé la trêve.Photo prise le  5 octobre 2020.

Cessez-le-feu humanitaire entre l'Arménie et l’Azerbaïdjan

14 min

Trêve humanitaire entre l’Azerbaïdjan et l'Arménie pour permettre l'échange de blessés et de corps de victimes. Juste avant l'arrêt des combats, les bombardements avaient redoublé d'intensité.

Dans la capitale du Haut-Karabagh, Stepanakert, les armes devaient  se taire ce samedi 10 octobre,  mais les deux belligérants se sont accusés d'avoir violé la trêve.Photo prise le  5 octobre 2020.
Dans la capitale du Haut-Karabagh, Stepanakert, les armes devaient se taire ce samedi 10 octobre, mais les deux belligérants se sont accusés d'avoir violé la trêve.Photo prise le 5 octobre 2020. Crédits : Claude Bruillot - Radio France

Dans le Haut-Karabagh, depuis midi heure locale, 10h heure de Paris, les armes doivent s'être tues ; le temps d'une trêve humanitaire.    Mais quelques heures auparavant, les combats ont repris de plus belle à Stepanakert dans la capitale de la région séparatiste.  Ce cessez-le-feu a donc été obtenu dans la douleur la nuit dernière à Moscou. Et ce matin Paris a salué l'annonce de cet accord. "Il doit maintenant être respecté strictement pour créer les conditions d'une cessation permanente des hostilités entre les deux pays" a précisé le quai d'Orsay.

Aux Etats-Unis, poursuite des hostilités entre Joe Biden et Donald Trump malgré un débat annulé. Le républicain au balcon de la Maison Blanche ce samedi pour un meeting version mélange des genres entre fonction présidentielle et candidature au scrutin de novembre. Ce sera sa première apparition publique depuis son séjour à l'hôpital. Le président américain a donc choisi de prendre ses distances avec les partisans auxquels il va s'adresser. Pour cela, le candidat Trump prendra la parole depuis un lieu pour le moins emblématique. 

Au Royaume-Uni, un tiers des musiciens professionnels envisage de changer de métier. Résultat d'un sondage publié cette semaine. Le ministre des Finances britannique Rishi Sunak avait lui-même demandé à ces artistes de se reconvertir.  D'ailleurs,  le gouvernement ne compte pas augmenter le budget d'un milliard et demi de livres pour soutenir le secteur culturel. Alors pour attirer l'attention des pouvoirs publics sur leur situation catastrophique, plusieurs centaines de musiciens se sont mis à  faire ce qui est encore le cœur de leur métier : un mini concert devant Westminster. De nouvelles mesures de restriction seront annoncées lundi par le premier ministre britannique.  Boris Johnson, doit détailler sa stratégie devant les députés.

En France, 1600 accords ont été signés pour la mise en place du dispositif de chômage partiel de longue durée. Six branches professionnelles sont concernées.

Chroniques
12H41
4 min
La Bulle économique
Les très riches, toujours plus riches (et les Français plus encore…)
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......