LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des militaires allemands recherchent des victimes des inondations dans des véhicules submergés à Erftstadt, dans l'ouest de l'Allemagne, le 17 juillet 2021.

Inondations en Allemagne et en Belgique : la désolation et un bilan qui risque de s'aggraver

14 min

Coulées de boue, maisons ravagées, routes coupées : les inondations ont causé 133 décès en Allemagne, 24 en Belgique. Et le bilan devrait encore augmenter dans les prochaines heures.

Des militaires allemands recherchent des victimes des inondations dans des véhicules submergés à Erftstadt, dans l'ouest de l'Allemagne, le 17 juillet 2021.
Des militaires allemands recherchent des victimes des inondations dans des véhicules submergés à Erftstadt, dans l'ouest de l'Allemagne, le 17 juillet 2021. Crédits : Sebastien Bozon - AFP

La photographie est sidérante : à l'arrière-plan,  un village où l'on ne distingue que les toits et les derniers étages des maisons. Tout le reste est brun : c'est la couleur de l'eau qui a inondé la commune. Au premier plan, une coulée de boue gigantesque, vue du ciel, qui a tout emporté sur son passage. Cette scène a eu lieu tout près de Cologne, en Allemagne : la région est dévastée par les inondations.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Au moins 133 personnes sont décédées en Allemagne, 24 en Belgique, et ce bilan pourrait encore s'alourdir : en effet, des centaines de personnes restent introuvables. Retrouvez dans ce journal les reportages des envoyés spéciaux de radio France, Sébastien Baer à Sinzig, au sud de Bonn, et Angélique Bouin à Chênée, près de Liège.

Les autres titres de ce journal

C'est une page qui se tourne pour tous les passagers à bord : l'avion, affrété par le quai d'Orsay pour les ressortissants français et les employés de l'ambassade de France à Kaboul, a décollé ce matin à 8 heures, heure locale (5h30 en France). Un vol gratuit pour rapatrier ceux qui souhaitaient suivre les conseils de l'ambassade, et quitter le pays au plus vite face à la dégradation sécuritaire. Depuis plusieurs mois en effet, les Talibans lancent des offensives majeures à travers le pays  et l'ambassade française ne pourra bientôt plus assurer la sécurité d'une autre évacuation. Sonia Ghezali s'est rendue ce matin à l'aéroport de Kaboul.

Strictes mesures de distanciation sociale, robots pour distribuer l'eau sacrée, cartes d'accès sans contacts pour entrer dans les hôtels : en Arabie Saoudite, le Covid-19 pèse sur l'organisation du Hajj ce week-end, le pélerinage à la Mecque, l'un des plus grands rassemblements religieux du monde. Environ deux millions de personnes s'y rendent en temps normal. Mais ils n'étaient que 10.000 l'an dernier, 60.000 ce week-end. 

En France, le variant delta fait exploser le taux d'incidence dans les Pyrénées Orientales  la préfecture a réimposé le port du masque. Et à partir du dimanche 18 juillet, les bars, restaurants et épiceries de nuit devront fermer de 23h à 6h.

Et c'est bientôt la fin du festival de Cannes où nous retrouvons comme chaque jour, à la même heure, Antoine Guillot, notre envoyé sur place. Il revient aujourd'hui sur les deux derniers films de la compétition, présentés hier : Nitram de Justin Kurzel et Les Intranquilles de Joachim Lafosse. Deux films avec un thème commun : celui de familles troublées par la maladie mentale d'un de ses membres.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......