LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une agence de Pôle Emploi à Montpellier.

Nouvelle réforme de l'indemnisation du chômage : les gagnants et les perdants

24 min

C'est aujourd'hui qu'entrent en vigueur en France les nouvelles règles d'indemnisation du chômage.

Une agence de Pôle Emploi à Montpellier.
Une agence de Pôle Emploi à Montpellier. Crédits : PASCAL GUYOT - AFP

Hasard du calendrier, c'est donc aujourd'hui, 1er novembre, veille de la commémoration des fidèles défunts, que le gouvernement a donc choisi pour inaugurer ses nouvelles règles d'indemnisation du chômage. Et si l'on en croit le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, "ça va être une tuerie". Plus exactement et selon, cette fois-ci les estimations de l'Unedic, plus de 40% des demandeurs d'emploi pourraient subir, cette année, des conséquences négatives de cette réforme.  Qui faut-il croire ? Les syndicats ?, qui tous, unanimement, redoutent que ces nouvelles règles n'aggravent la pauvreté. Ou bien l'exécutif ?, lequel parie, lui, sur un retour à l'emploi durable.  Ou dit autrement, cette réforme s'attaque-t-elle aux chômeurs ou au chômage ? Seule certitude, cette première batterie de mesures qui s'appliquer à compter d'aujourd'hui, avant une seconde au ... 1er avril, permettront à l'exécutif d'économiser 3,4 milliards d'euros sur trois ans. Ce qui, nécessairement, se traduira par une réduction des sommes perçues par les personnes concernées.

Les autres titres de l'actualité

Le secrétaire d'État aux Transports a indiqué, ce matin, que la SNCF ne saisirait pas la justice sur le mouvement social des cheminots démarré le 18 octobre dernier. De son côté, Jean-Pierre Farandou succède aujourd'hui à Guillaume Pepy, à la tête de l'entreprise ferroviaire.

En ce jour anniversaire de l'indépendance, le mouvement algérien de contestation s'est donné rendez-vous aujourd'hui dans la capitale pour un nouveau vendredi de manifestation contre le régime.   

La présidente de la future Commission Européenne, Ursula von der Leyen, est désormais sous pression pour que son équipe puisse prendre ses fonctions avant le 1er décembre.

Chacun à leur tour, le président Jair Bolsonaro et son fils Eduardo ont jeté le trouble, hier, au Brésil.

Fort d'un premier coup d'éclat, hier, en ayant invité Donald Trump dans le débat électoral, l'europhobe Nigel Farage se lance aujourd'hui dans la campagne pour les législatives de décembre au Royaume-Uni, bien décidé à attaquer Boris Johnson sur le terrain du Brexit.

L'invitée de la rédaction : Brigitte Gothière, porte-parole et présidente de l'association L214. Elle réagira notamment à l'annonce récente par le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume que les élevages industriels devront cesser fin 2021 le broyage des poussins mâles :

Écouter
5 min
Brigitte Gothière : "Mettre fin au broyage des poussins c'est une diversion pour ne pas aller au fond des choses."
Brigitte Gothière, porte-parole et directrice de l'association L214, le 1er novembre 2019.
Brigitte Gothière, porte-parole et directrice de l'association L214, le 1er novembre 2019. Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......