LE DIRECT
Le président de la République Emmanuel Macron

Conseil des ministres de rentrée : quelles (ré)solutions ?

24 min

A l'occasion du premier Conseil des ministres de l'année, le gouvernement a présenté, ce matin, ses vœux au président Emmanuel Macron à l'Elysée. Des vœux d'encouragement, sans doute, au regard du contexte social toujours tendu, à la veille d'une probable nouvelle mobilisation des Gilets Jaunes.

Le président de la République Emmanuel Macron
Le président de la République Emmanuel Macron Crédits : LUDOVIC MARIN - AFP

Comme à chaque veille de weekend depuis maintenant un mois et demi, la question revient inexorablement, toujours la même : assistera-t-on, demain, à une énième mobilisation des Gilets jaunes ? A priori, tout porte à le croire. Et pas seulement parce qu'à l'heure de la tradition des vœux, tous ceux qui auront trouvé à faire rimer de justesse 2018 avec mai 68 ne manqueront, probablement pas, de vouloir à présent confondre 2019 et 1789. Non, outre l'adieu aux fêtes de Noël qui avaient marqué un certain reflux de la contestation, voilà qu'un sondage publié, hier, vient attester qu'une majorité de Français interrogés, 55%, souhaiterait toujours que le mouvement se poursuive. A cela, s'ajoutent plusieurs appels à manifester, d'ores et déjà lancés sur les réseaux sociaux. En particulier, une lettre ouverte à l'intention du président de la République, diffusée via un énième groupe Facebook, "La France en colère" (notamment géré par un certain Éric Drouet) et qui devrait être lue demain devant l'Hôtel de ville à Paris. Enfin, la garde à vue justement d'Eric Drouet, laquelle a pris fin hier après-midi, a provoqué une indignation telle parmi les sympathisants de ce chauffeur routier, figure médiatique des Gilets jaunes, qu'elle pourrait bien avoir relancé le mouvement. 

Quoi qu'il en soit, cet ultime séquence conduit à nous interroger : cette arrestation constitue-t-elle, sinon une erreur, à tout le moins une maladresse de la part du gouvernement ? Ou bien répond elle à une stratégie plus "subtile", relevant de la "pensée complexe" revendiquée par le chef de l'Etat ? Seule certitude, alors que l'exécutif effectue depuis ce matin son Conseil des Ministres de rentrée, la contestation des Gilets jaunes sera, une fois encore, au cœur des débats.

Les autres titres de l'actualité

A quelques jours du grand débat national promis par l'exécutif, le groupe de réflexion Terra Nova prévient, ce matin, du risque de creusement d'inégalités liées à l'héritage. Et pour y remédier, l'organisation propose d'augmenter l'impôt sur les successions afin de combler les recettes perdues dans la suppression de l'ISF.   

En Allemagne, les données personnelles de plusieurs centaines d'élus ont été publiées, hier soir, sur internet par des pirates informatiques. Tous les principaux partis politiques sont concernés, à l'exception toutefois de la formation d'extrême droite AfD.  

Le PDG de Renault Carlos Ghosn comparaîtra, à sa demande, la semaine prochaine devant un tribunal de Tokyo, obligeant ainsi le procureur à clarifier publiquement le motif de sa détention prolongée au Japon.    

Toujours à l'étranger, à moins de 90 jours du divorce programmé entre la Grande-Bretagne et l'Union Européenne, la tension monte. Selon un sondage publié aujourd'hui, la majorité des adhérents du Parti conservateur de Theresa May sont opposés à l'accord de Brexit négocié avec Bruxelles.    

En République Démocratique du Congo, où on attend toujours les résultats de l'élection présidentielle de dimanche dernier, la puissante conférence épiscopale met la pression sur les autorités et lui demandent de proclamer la vérité.

Invité : Clémentine Forissier, rédactrice en chef du journal en ligne "Contexte", spécialisé dans les politiques publiques.

À venir dans ... secondes ...par......