LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Badge de la préfecture de police de Paris

Différend personnel ? Coup de folie ? Attaque djihadiste ?

24 min

Les enquêteurs cherchent toujours ce matin à comprendre les motivations qui ont poussé un agent administratif de la Préfecture de police de Paris à tuer à coups de couteau, hier, quatre fonctionnaires, au cœur du centre névralgique de la police parisienne.

Badge de la préfecture de police de Paris
Badge de la préfecture de police de Paris Crédits : THOMAS SAMSON - AFP

Conflit personnel ? Coup de folie ? Attaque djihadiste ? Ce matin encore, aucune piste n'est pour l'heure écartée, ni privilégiée, pour essayer de comprendre les motivations qui ont conduit, hier, un informaticien de 45 ans, sourd et muet, à poignarder à mort quatre policiers, dont une femme, dans les locaux de la préfecture, l'un des bâtiments les plus sécurisés de la capitale. Une enquête pour "homicide volontaire sur personnes dépositaires de l'autorité publique" a été ouverte. Le parquet antiterroriste, lui, suit également l'affaire mais n'a pas été saisi pour le moment.  Et en attendant d'en savoir davantage, dans tous les cas, une question demeure : comment prévenir de tels actes ? Ou dit autrement, est-il possible de détecter un comportement étrange ?

Les autres titres de l'actualité

L'Assemblée a voté, hier soir, un amendement automatisant la reconnaissance, en France, de la filiation d'enfants conçus par mère porteuse dans un pays étranger où la GPA est autorisée. Le tout contre l'avis du gouvernement, lequel a aussitôt réclamé une seconde délibération. 

Âge de départ, "règle d'or", régimes spéciaux. Face à des Français inquiets, Emmanuel Macron a longuement précisé ses intentions hier pour la future réforme des retraites, égrenant les garanties et laissant des portes ouvertes, tout en rappelant qu'il "faudra cotiser plus".   

Une marche des opposants au megacomplexe de commerces et de loisirs "Europacity" est partie, ce matin, de Gonesse pour rejoindre Matignon. Dans le même temps, un collectif d'habitants appelle, lui, à un rassemblement de soutien au projet.

Le bras de fer entre manifestants et forces de sécurité se durcit en Irak, au quatrième jour d'un mouvement de contestation qui a déjà fait des dizaines de morts et près d'un millier de blessés. 

A Hong Kong, les autorités ont invoqué ce matin une loi d'urgence pour mettre un terme à quatre mois d'une contestation sans précédent.    

L'invité de la rédaction : Thierry Pech, directeur de la fondation Terra Nova, à l'occasion de l'ouverture en France de la convention citoyenne pour le climat.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......