LE DIRECT
Photo du médecin chinois Li Wenliang

Consternation et contestation en Chine, après la mort du jeune médecin réprimandé pour avoir révélé la menace du nouveau coronavirus

24 min

Il était l’un des 8 “lanceurs d’alerte” qui avaient tenté d’avertir leurs confrères d’une nouvelle épidémie : le médecin chinois, Li Wenliang, est mort ce matin de la maladie liée au nouveau coronavirus.

Photo du médecin chinois Li Wenliang
Photo du médecin chinois Li Wenliang Crédits : LI WENLIANG / SOCIAL MEDIA / AFP - AFP

Si personne ne peut être tenu pour responsable de l'apparition de la maladie, les autorités chinoises sont-elles coupables, en revanche, de ne pas avoir réagi suffisamment tôt à l'apparition de l'épidémie de coronavirus ? Ou pour le dire autrement, en plaçant la stabilité de son pouvoir au-dessus de la santé de ses citoyens, le régime de Pékin a-t-il préféré combattre la vérité plutôt que le virus ? Quoi qu'il en soit et depuis ce matin, la question a brutalement resurgi après la mort à 34 ans, d'un homme, le docteur Li Wenliang, qui avait été l'un des tous premiers à donner l'alerte.  Pour avoir tiré l'alarme, fin décembre, ce médecin de Wuhan avait même été sanctionné par la police, qui l'avait accusé, à l’époque, de propager des rumeurs. Sa mort a aussitôt été suivie par une avalanche de critiques sur les réseaux sociaux, à l'encontre des responsables locaux, qui ont semblé davantage chercher à étouffer l'affaire qu'à enrayer l'épidémie.

Les autres titres de l'actualité

Le climat de tension met-il en péril les avions civils et leurs passagers au Moyen-Orient ? La réponse est oui. Après que l'Iran a abattu par erreur un Boeing, le mois dernier, qui venait de décoller de l'aéroport de Téhéran, ce matin, un avion avec 172 personnes à bord s'est posé en urgence sur une base militaire russe dans le Nord-Est de la Syrie.  

"Dans un contexte de remise en cause des traités existants par les Etats-Unis et la Russie, notre sécurité passe par une plus grande capacité d'action autonome des Européens".  Déclaration, ce matin, du président Emmanuel Macron à l'occasion de son discours sur la dissuasion nucléaire française.   

La production industrielle a connu une contraction, en fin d'année dernière, bien supérieure aux attentes, pénalisée notamment par les grèves dans les transports.  

Au terme de 4 ans de procédure, la plateforme de livraison de repas Deliveroo a été condamnée pour travail dissimulé à la suite de la requalification du contrat d'un de ses coursiers en contrat de travail. Une première en France.

A l'occasion du début de l'opération "Février sans supermarché", invitée de la rédaction : Julie Bernier, marraine de cette initiative et créatrice du site "Sortez tout vert".

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......