LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La ministre de la Culture Roselyne Bachelot

Roselyne Bachelot : "Je mets toutes mes tripes sur la table pour protéger le monde de la culture"

26 min

Alors que les lieux culturels n'ont pas pu rouvrir, après la date de revoyure fixée à hier, la ministre Roselyne Bachelot n'a pas souhaité, ce matin, fixer de nouvelle échéance.

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot
La ministre de la Culture Roselyne Bachelot Crédits : LUDOVIC MARIN - AFP

De retour, hier, pour son premier bulletin épidémiologique de l'année, sur fond tout d'abord de dégradation sanitaire, avec notamment deux foyers « à risque » du nouveau variant britannique du virus détectés en Bretagne et en Ile-de-France, mais plus encore sur fond d'attaques toujours plus nombreuses de l'opposition sur la stratégie déployée par son gouvernement, Jean Castex n'aura non seulement pas eu l'avantage de pouvoir vanter "l'espoir" suscité par le vaccin, le chef de l'Etat l'avait déjà fait avant lui lors de ses vœux pour la nouvelle année, mais il aura même du endosser le mauvais rôle, au fond, de devoir annoncer le maintien de toutes les restrictions sanitaires. Aujourd'hui, une décision doit être prise sur l'extension à dix nouveaux départements du couvre-feu dès 18h, déjà en vigueur dans quinze départements. Et puis tous les  lieux culturels, mais aussi les équipements sportifs ou de loisirs, sans oublier les bars et restaurants ne connaîtront aucun assouplissement dans les prochaines semaines.  Seule nouveauté, même si en l'occurrence le Premier ministre se défend de vouloir rectifier le tir, le calendrier de la campagne de vaccination va s'accélérer, notamment, en déployant de nouveaux centres dédiés en ville et, par ailleurs, s'élargir en l’ouvrant aux plus de 75 ans dès le 18 janvier. Ou comment recalibrer une campagne de masse dans un des pays qui reste profondément sceptique face aux vaccins. 

Quoi qu'il en soit et s'agissant des lieux culturels, pour ne citer qu'eux, le gouvernement n'a donc pas souhaité se risquer à avancer la moindre date possible de réouverture. Ce matin, Roselyne Bachelot a déclaré mettre "[ses] tripes sur la table pour protéger le monde de la culture". Reste que les scientifiques qui ont travaillé d’arrache-pied pour mettre au point des vaccins efficaces, n'ont pas réussi pour l'instant à faire renaître l'espoir, du moins jusqu'à aujourd'hui, de voir rouvrir rapidement les lieux culturels. En revanche, d'autres expériences alternatives sont menées qui, elles, pourraient porter leur fruit plus rapidement. C'est le cas, notamment, avec un « concert test » organisé le 12 décembre à Barcelone.

Les autres titres de l'actualité

Le ministère de l’Education n’envisage pas de renforcer le protocole sanitaire. Les écoles restent ouvertes.

Le protocole sanitaire dans les entreprises a été légèrement assoupli ce matin. Les salariés en télétravail à 100% peuvent, s'ils le souhaitent, revenir sur site, une journée dans la semaine en accord avec leur employeur.

Tandis que la lenteur des campagnes de vaccinations en Europe fait l'objet de critiques toujours plus nombreuses, Bruxelles annonce ce matin avoir doublé sa commande de vaccin, portée à 600 millions de doses.  

Comment venir à bout à bout du  virus "hautement pathogène" de la grippe aviaire ? Pour contenir l'épidémie, le gouvernement mise sur un dépeuplement massif grâce à l'extension des abattages.    

Emmanuel Macron se rend aujourd'hui à Jarnac pour se recueillir sur la tombe de François Mitterrand.  Un hommage à l'ancien chef de l'Etat, mort il y a 25 ans jour pour jour.

Invité de la rédaction : Paul Quilès, ancien ministre du Logement, des Postes et Télécommunications, de l'Intérieur et de la Défense  

Écouter
7 min
Paul Quilès : "Avant 1981, personne ne pariait un centime sur François Mitterrand".
Paul Quilès en juillet 2005.
Paul Quilès en juillet 2005. Crédits : Rémy Gabalda - Maxppp

Aux Etats-Unis, Donald Trump, accusé d'avoir incité ses partisans à envahir le Capitole, se retrouve de plus en plus isolé dans son propre camp.

Intervenants
  • ancien ministre, membre du Parti socialiste (1942-2021)
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......