LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des enfants yéménites rassemblés dans un camp pour les civils fuyant les zones de combat à l'est de la ville portuaire d'Hodeida

Yémen, l'apocalypse

26 min

Au Yémen, pour la première fois, les troupes loyalistes sont entrées hier dans la cité portuaire d'Hodeïda, laissant craindre une bataille sanglante. Au même moment, des députés européens invitaient leurs pairs du monde entier à se joindre à un appel demandant un "cessez-le-feu immédiat".

Des enfants yéménites rassemblés dans un camp pour les civils fuyant les zones de combat à l'est de la ville portuaire d'Hodeida
Des enfants yéménites rassemblés dans un camp pour les civils fuyant les zones de combat à l'est de la ville portuaire d'Hodeida Crédits : SALEH AL-OBEIDI - AFP

Après l'assassinat de Jamal Khashoggi, le monde semblait enfin avoir cessé de fermer les yeux sur la brutalité du régime saoudien, mais aussi pris conscience de la tragédie humaine au Yémen. Et pourtant, la bataille d'Hodeïda qui fait rage actuellement, laquelle s'est transformée ces derniers jours en hécatombe, semble démontrer qu'il n'existe toujours pas aujourd'hui de ligne rouge s'agissant de la guerre menée par les forces pro-gouvernementales pour reprendre cette ville clé de l'ouest du pays.  A cela s'ajoute encore une crise humanitaire effroyable. L'Unicef estime qu'un enfant meurt toutes les 10 minutes en raison de maladies qui pourraient être évitées. De sorte qu'à cours de mots, les ONG évoquent désormais l'apocalypse.    

Aux Etats-Unis des voix critiques se font, pourtant, entendre. Le ministre américain de la Défense, souhaiterait que des négociations de paix aient lieu d'ici 30 jours. Mais y parviendra-t-il ? Et cette échéance ne risque-t-elle pas, qui plus est, d'accélérer un peu plus encore la bataille pour le contrôle stratégique du port Hodeïda ? Et puis en Europe, là aussi, certains montent désormais au créneau. Hier, des députés de cinq pays ont lancé un "appel de Paris" pour le Yémen, en demandant un "cessez-le-feu immédiat" mais aussi la suspension des ventes d'armes aux pays prenant part au conflit.

Les autres titres de l'actualité 

Une rencontre internationale pour la paix en Afghanistan. La Russie accueille aujourd'hui deux délégations mandatées, l'une par Kaboul, l'autre par les talibans, avec pour ambition de contribuer au lancement d'un dialogue direct mais aussi de chercher une solution pacifique au conflit.    

L'Allemagne commémore ce vendredi les 80 ans de la "Nuit de cristal", ces meurtres annonciateurs de l'extermination des Juifs. Et ce dans un climat actuel de regain d'antisémitisme mais aussi d'émergence d'un "nouveau nationalisme".     

C'est dans ce contexte, également, qu'en France, cette fois-ci, le Premier ministre Edouard Philippe s'alarme ce matin dans une tribune publiée sur Facebook de la recrudescence des actes antisémites depuis le début de l'année.   

L'Etat "peut faire un effort" pour financer des aides aux ménages face à la hausse des prix des carburants. Déclaration ce matin du ministre de l'Ecologie François de Rugy, répondant aux critiques des collectivités inquiètes d'être mises à contribution. De son côté Matignon dément que la hausse des taxes sur les carburants vienne compenser la baisse de la taxe d'habitation.   

Invité de notre page Europe aujourd'hui : José Bové, eurodéputé Europe Ecologie les Vert

Intervenants
  • Syndicaliste. Cofondateur de la confédération paysanne. Député européen de 2014 à 2019.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......