LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Premier ministre Edouard Philippe

Retraites : le gouvernement persiste et signe

24 min

Confronté à cinq semaines de grève, l'exécutif a fini par préciser le contenu de sa réforme sur les retraites. Deux projets de loi viennent graver dans le marbre, notamment, l'âge pivot. Pas de quoi amadouer les syndicats, à la veille d'une cinquième journée de mobilisation.

Le Premier ministre Edouard Philippe
Le Premier ministre Edouard Philippe Crédits : BERTRAND GUAY - AFP

Est-ce parce que les manifestations d'hier semblaient lui offrir un peu de répit, avec une mobilisation en repli, ou bien plus simplement parce qu'il avait déjà choisi d'assumer pleinement sa réforme, face à un front du refus, toujours est-il que l'exécutif a posé les règles de son projet de loi sur les retraites, dans lequel figure, comme prévu et noir sur blanc, l'âge pivot à 64 ans. L'âge d'équilibre y est mentionné au moins 39 fois. Or, on le sait, cette mesure emblématique cristallise, depuis 5 semaines, l'opposition des syndicats, en particulier réformistes (CFDT et UNSA), qui en ont même fait un casus belli. Ou dit autrement, l'heure n'est sans doute pas encore, tout à fait, à la sortie de crise.  

Les autres titres de l'actualité

Les grèves se poursuivent, aujourd'hui, dans de nombreux secteurs. Les transports, bien sûr, mais aussi chez les avocats, encore extrêmement mobilisés à l'occasion de l'audience solennelle de rentrée de la Cour de cassation, ce matin, en présence de la Garde des Sceaux Nicole Belloubet.  

Les avocats rassemblés ce vendredi matin dans la salle des pas perdus du Palais de justice de l'île de la Cité, à Paris
Les avocats rassemblés ce vendredi matin dans la salle des pas perdus du Palais de justice de l'île de la Cité, à Paris Crédits : Florence Sturm - Radio France
Mobilisation des avocats, ce matin, au Palais de justice de Paris
Mobilisation des avocats, ce matin, au Palais de justice de Paris Crédits : Florence Sturm - Radio France

L'Iran continue de nier catégoriquement, ce matin, la thèse selon laquelle le Boeing 737 qui s'est écrasé mercredi près de Téhéran aurait été touché par un missile, piste privilégiée depuis hier par plusieurs pays et notamment le Canada, dont plusieurs citoyens ont péri dans la catastrophe. 

Au Venezuela, après avoir prêté  serment comme président du Parlement, l'opposant Juan Guaidó veut relancer la bataille de la rue.

Emmanuel Macron rencontrera pour la première fois, ce soir, les 150 Français de la Convention citoyenne sur le climat.

Invitée de la rédaction : Anne Davidian, membre à la fondation européenne Evens, qui a initié un projet de recherche sur les assemblées et  l'intelligence collective.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......