LE DIRECT
Manifestation d'une centaine de membres de syndicats de la police, sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris.

Le feu couve à la police

24 min

Les déclarations du ministre de l'Intérieur, cette semaine, résonnent encore comme une bombe à retardement chez les policiers.

Manifestation d'une centaine de membres de syndicats de la police, sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris.
Manifestation d'une centaine de membres de syndicats de la police, sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris. Crédits : THOMAS SAMSON - AFP

La colère des policiers, ulcérés par les propos du ministre de l'Intérieur, lundi dernier, prônant une tolérance zéro pour des faits de racisme, est-il un simple "mouvement d'humeur", comme l'a laissé entendre, ce matin, la garde des Sceaux, Nicole Belloubet ? A la veille d’un weekend marqué par des appels à manifester contre les violences policières et le racisme, il semble surtout qu'un véritable vent de fronde souffle, aujourd'hui, au sein de forces de l’ordre. Hier, Christophe Castaner a certes reçu tout l’après-midi les syndicats des gardiens de la paix et des gradés pour tenter de désamorcer, justement, ce début de fronde. Le ministre de l'Intérieur doit encore recevoir, aujourd'hui, les représentants des officiers et des commissaires. Sauf que la mobilisation des fonctionnaires menace déjà de déborder. Dès hier soir, le syndicat Unité SGP Police a appelé tous les policiers à se rassembler devant les commissariats et déposer à terre de façon symbolique leurs menottes. Et depuis ce matin, bravant l'interdiction de rassemblement, une centaine de policiers manifestent sur les Champs-Elysées.

Les autres titres de l'actualité

Marine Le Pen s'est rendue, ce matin, au commissariat de Villeneuve-la-Garenne pour y rencontrer des policiers. L'occasion pour la présidente du Rassemblement national de dénoncer une "présomption de culpabilité" à l'égard des policiers. Une opération, par ailleurs, éminemment politique.

L'invité de la rédaction : Jean-Michel Schlosser, ancien policier, désormais chercheur à l'université de Reims et de Versailles Saint Quentin, spécialiste de la sociologie de la violence et de la force publique et auteur d’une thèse sur la formation des policiers.

Écouter
4 min
Jean-Michel Schlosser : " Il y a un ras-le-bol général."

En Belgique, depuis le début de la semaine, les maternelles et les primaires ont rouvert en classe entière, pour tous les élèves.

Le premier meeting post-pandémie du candidat Donald Trump, prévu la semaine prochaine, fait d'ores et déjà polémique.  

L'administration de Washington envisage des sanctions économiques contre tout responsable de la Cour pénale internationale qui viserait des militaires américains.   

A la faveur de la mobilisation antiraciste à travers le monde, un débat a resurgit en Allemagne : la terminologie de "race" a-t-elle sa place dans la constitution d'un pays ?

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......