LE DIRECT
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, après sa victoire aux élections législatives

Royaume-Uni : pari gagné pour "Bojo"

25 min

Le Brexit aura bien lieu le 31 janvier prochain. Hier, après plus de trois ans de divisions et de psychodrame autour de la sortie de l'Union européenne, les électeurs britanniques ont donné au Premier ministre sortant, Boris Johnson, une éclatante victoire aux législatives.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, après sa victoire aux élections législatives
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, après sa victoire aux élections législatives Crédits : OLI SCARFF - AFP

A une écrasante majorité les électeurs britanniques auront donc choisi l'homme à la tignasse jaune paille savamment ébouriffée, le bouillonnant et excentrique Boris Johnson dit "Bojo", dont le style capillaire au moins aussi sûrement que les excès ou sa réputation de dilettante gaffeur, sont devenus LA marque de fabrique, à une époque où, à l'évidence, la communication compte désormais autant, sinon plus, que les idées. Avec environ 360 sièges sur 650, le Parti conservateur remporte sa plus forte victoire depuis plus de trente ans. Le triomphe est total pour les conservateurs. Un succès au détriment de l’effondrement du Parti travailliste qui obtient, lui, à l'inverse son plus mauvais score depuis 1935. Quant aux libéraux-démocrates, pourtant arrivés deuxièmes aux élections européennes du printemps dernier, ils peuvent oublier pour l'instant leur ambition de devenir une grande formation centriste. Avec seulement une douzaine de sièges, non seulement le parti europhile ne progresse mais, pis encore, leur cheffe a été carrément évincée de la Chambre des communes. Car, hier, un slogan aura manifestement fait la différence : « Get Brexit done. » Boris Johnson avait, d'ailleurs, vidé le reste de son programme, pour éviter de parasiter le message. Le Brexit aura donc bien lieu le 31 janvier prochain.

Crédits : Visactu

Les autres titres de l'actualité

Si plus rien ne s'oppose au Brexit, la tâche n'en sera pas moins compliquée, car une fois le divorce acté, s'ouvrira ensuite la phase, ô combien technique et complexe, des négociations sur la future relation commerciale entre Londres et l'UE.

Un accord commercial partiel entre Washington et Pékin semble se dessiner, après 19 mois d'une féroce guerre commerciale entre les deux premières puissances économiques mondiales.

Avec un peu plus de 58% des suffrages exprimés, Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier du président Abdelaziz Bouteflika, a été élu dès le premier tour de l'élection présidentielle. Un scrutin qui aura surtout et d'abord été marqué par une abstention record.

Pour son neuvième jour, la grève en France ne présente aucun signe d'essoufflement dans les transports. De son côté, le gouvernement tente de renouer le dialogue avec les syndicats.  

L'invitée de la rédaction : Emmanuelle Wargon, secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Transition écologique.

Écouter
7 min
Emmanuelle Wargon : " L'Europe est au rendez-vous de cette Cop"
Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État auprès du ministre d'État, ministre de la Transition Écologique et Solidaire, le 30 octobre
Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État auprès du ministre d'État, ministre de la Transition Écologique et Solidaire, le 30 octobre Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Intervenants
  • ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement
À venir dans ... secondes ...par......