LE DIRECT
La secrétaire d'Etat Sophie Cluzel

La stratégie de triangulation à haut risque de LREM

25 min

Si il y a encore quelques jours à peine le parti Les Républicains apparaissait dans la tourmente, c'est au tour de la majorité présidentielle de se montrer à présent perplexe.

La secrétaire d'Etat Sophie Cluzel
La secrétaire d'Etat Sophie Cluzel Crédits : LUDOVIC MARIN - AFP

A mesure que l'échéance se rapproche, comment ne pas confondre, aujourd'hui, la ligne d'horizon des prochaines élections régionales avec celle de la campagne présidentielle à venir ? Si tous les scrutins locaux comportent, sans doute, une part d'enjeu national, cette année plus que jamais, force est de constater que la majorité présidentielle, du fait de son absence précisément d'implantation locale, n'a d'autre choix pour exister que de rejouer la carte de la recomposition politique nationale. Une stratégie non sans risque, comme en témoigne les circonvolutions en PACA qui, hier, auront finalement conduit la secrétaire d'Etat, Sophie Cluzel, a devoir non seulement abandonner sa candidature, renoncer à figurer sur la liste du candidat sortant Les Républicains, tout en lui apportant son soutien. Et pour cause, puisque Renaud Muselier s'est engagé de son côté à y inclure d'autres membres de La République En Marche.  

Ou quand la recomposition rime parfois avec confusion. D'autant qu'il y a peu de chances que cette même alliance de circonstance ne se reproduise dans les Hauts de France, où cette fois-ci le candidat sortant Les Républicains, Xavier Bertrand, est aussi pressentie comme futur candidat de la droite en 2022 et donc potentiel adversaire de la majorité présidentielle. En d'autres termes, si dans un cas il n'y aura pas l'ombre d'un espace entre LR et LREM, dans le second, le clivage s'annonce, lui, béant avec le parachutage, a priori, de deux poids lourds du gouvernement : Eric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin. Reste, toutefois, un dénominateur commun pour essayer de démêler cette stratégie de triangulation, destinée à mieux brouiller les lignes : en PACA, comme dans les Hauts de France, l'objectif clairement affiché par le parti présidentiel est de faire barrage, aujourd'hui, au Rassemblement National. Tout en laissant infuser un avant-goût du duel entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron promis par les sondages en 2022.

Les autres titres de l'actualité

Les organisateurs de la manifestation en soutien au peuple palestinien prévue demain à Paris espèrent toujours obtenir aujourd'hui de la justice l'annulation de son interdiction, requise par le gouvernement.

En Israël comme à Gaza, l'escalade militaire en cours depuis lundi dernier se poursuit avec un nouveau bilan qui dépasse désormais les 100 morts.

En dépit du cessez-le-feu signé l'an dernier, l’armée de l’Azerbaïdjan chercherait à conquérir de nouveaux territoires en Arménie.

Les États généraux de la natalité se sont ouverts, ce matin, en Italie.

Invité de la rédaction : Gérard-François Dumont, géographe, économiste, démographe et professeur à l'Université de Paris 4 Sorbonne.

Après des mois de bataille, les deux poids lourds français de l'eau et des déchets Veolia et Suez doivent enfin sceller aujourd'hui l'accord qui verra le premier mettre la main sur une bonne part du second.

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......