LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le président de la République Emmanuel Macron, en visite dans une école du Sud-Ouest de la France

Emmanuel Macron en campagne

24 min

Trois jours après un premier oral marathon, Emmanuel Macron retourne sur la scène du grand débat aujourd'hui face à 600 maires rassemblés à Souillac, cité paisible du Lot aux confins de la Dordogne mais placée, pour l'occasion, sous très haute sécurité.

Le président de la République Emmanuel Macron, en visite dans une école du Sud-Ouest de la France
Le président de la République Emmanuel Macron, en visite dans une école du Sud-Ouest de la France Crédits : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP - AFP

C'était le 17 février 2017. A l'époque, Emmanuel Macron, en pleine ascension dans les sondages pour la présidentielle, avait défendu devant quelques 500 sympathisants réunis à Souillac, un "esprit de conquête d'un optimisme farouche". Alors près de deux ans plus tard, devenu chef de l'Etat, Emmanuel Macron de retour sur les rives de la Dordogne mais en chute libre, cette fois-ci, dans les sondages, aura certainement à coeur de retrouver l'esprit de cette campagne victorieuse. Cet après-midi, face à 600 maires d'Occitanie, le président de la République affaibli par la crise des Gilets jaunes comptera, une nouvelle fois, sur le fameux "Grand débat national" pour tenter de retisser le lien abîmé avec les Français. 

Toujours est-il que cet acte 2 de la concertation intervient à la veille de l'acte 10 des Gilets jaunes. Des Gilets jaunes qui, comme trois jours plus tôt à Bourgtheroulde, n'ont pas été invités à dialoguer avec le chef de l'Etat. Le centre ville de Souillac a, d'ailleurs, été bouclé pour l'occasion, le marché annulé et toute manifestation y est strictement interdite.

Les autres titres de l'actualité

Une nouvelle mise en examen se profile pour Alexandre Benalla. L'ex-chargé de mission de l'Elysée doit être présenté aujourd'hui à un juge d'instruction, dans une nouvelle affaire, celle de l'usage de ses divers passeports après son limogeage de l'Élysée cet été.    

Nouvelle journée d’audience dans le procès de Mehdi Nemmouche à Bruxelles. Le djihadiste français  est accusé d’être l’auteur de la tuerie du musée juif dans la capitale belge. C'était en mai 2014. Et pour la première fois, ce matin, les jurés ont entendu 3 témoins et parties civiles.   

La Colombie toujours en état de choc après l'attentat à la voiture piégée perpétré, hier, contre la principale école de police du pays. Attaque qui a fait 21 morts et 68 blessés.   

Revenu de citoyenneté d'une part et baisse de l'âge de la retraite d'autre part. Hier soir, le gouvernement italien a pris les deux décrets-lois correspondant aux promesses les plus emblématiques des deux formations populistes au pouvoir.    

Après 4 mois d'intrigues l'ayant conduit à devoir avaler quelques couleuvres idéologiques, le Premier ministre suédois a été reconduit, ce matin, à l'issue d'un vote au Parlement.   

Invitée de la page Europe : Isabelle Jégouzo, la représentante de la Commission européenne en France.

Isabelle Jégouzo, la représentante de la Commission européenne en France.
Isabelle Jégouzo, la représentante de la Commission européenne en France. Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......