LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le fonctionnement douanier entre les deux Irlandes a été complètement revu.

Le "backstop" est mort, qu'est-ce qui va le remplacer ?

24 min

Que va devenir la frontière irlandaise après le nouvel accord de Brexit trouvé hier entre Boris Johnson et la Commission européenne ? Le "backstop" censé empêcher le retour des contrôles douaniers entre l’Irlande et l'Irlande du Nord a disparu, remplacé par une série de dispositions complexes.

Le fonctionnement douanier entre les deux Irlandes a été complètement revu.
Le fonctionnement douanier entre les deux Irlandes a été complètement revu. Crédits : Matthieu Darriet - Radio France

L'accord de Brexit entre Londres et Bruxelles, accord pourtant réputé immuable, a donc été modifié, hier, in extremis, après des négociations ardues entre les deux parties. Le sujet qui fâchait, celui du "backstop", a tout simplement disparu de la nouvelle mouture du texte. Il a été remplacé par plusieurs nouvelles dispositions. 

Boris Johnson se dit persuadé qu'avec ce nouvel accord il obtiendra la majorité à Westminster. Ce sont en effet les députés britanniques qui détiennent désormais les clés du Brexit, il faudra 320 votes au Premier ministre britannique pour obtenir un Brexit avec accord, or sa majorité ne dispose désormais que de 288 élus. Les tractations on déjà commencé, le vote lui se tiendra demain. Explications sur ce nouveau texte de séparation avec Marie-Pierre Vérot.

Crédits : Gal ROMA, Aude GENET - AFP

Les autres titres du journal

En Syrie, le cessez le feu approuvé hier par la Turquie et les forces kurdes, à l’initiative des américains montre déjà sa fragilité : des tirs ont été entendus ce matin dans la région concernée, nous ferons le point avec Claude Guibal.

Nous irons également en Catalogne, à Barcelone, où convergent plusieurs cortèges venus de la toute la région, en réponse au verdict, lundi de la cour suprême, qui a prononcé des peines de prison très lourdes pour 9 dirigeants indépendantistes. Un appel à la grève générale a été lancé.

En France, perturbations ce matin dans les transports ferroviaires après que plusieurs contrôleurs et conducteurs ont exercé leur droit de retrait. Ils réagissaient à un accident survenu mercredi à un passage à niveau : le chauffeur d'un train percuté était le seul agent à bord, les syndicats protestent contre le manque de contrôleur dans les trains.   

Nous reviendrons également sur les effets à prévoir de l'entrée en vigueur de la surtaxe douanière imposée par les Etats-Unis sur plusieurs produits européens, dont les vins français.

Enfin, focus sur le deuxième verdict attendu dans l'affaire Balkany : cette fois ci sur le volet "blanchiment" et "corruption."

L'invité de la rédaction à la fin de ce journal sera Philippe Petitcolin, directeur général de Safran. Nous parlerons d'aéronautique et d'écologie.

Écouter
6 min
Philippe Petitcolin : "Dès lors que l’on met des taxes, je souhaite qu’elles soient égalitaires et proportionnées au niveau mondial"
Philippe Petitcolin, directeur général de Safran. le 18 octobre 2019.
Philippe Petitcolin, directeur général de Safran. le 18 octobre 2019. Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......