LE DIRECT
Sophia Chikirou, conseillère en communication de Jean-Luc Mélenchon

La France insoumise sous pression

25 min

Au lendemain de l'audition du chef de file de La France insoumise, l'ancienne conseillère de Jean-Luc Mélenchon, Sophia Chikirou, est entendue par les policiers anticorruption. La justice soupçonne l'existence de surfacturations lors de la campagne présidentielle de 2017.

Sophia Chikirou, conseillère en communication de Jean-Luc Mélenchon
Sophia Chikirou, conseillère en communication de Jean-Luc Mélenchon Crédits : GEOFFROY VAN DER HASSELT - AFP

La France insoumise, décidément et plus que jamais sous les feux de l'actualité. Après Jean-Luc Mélenchon, hier, ce matin c'était au tour de Sophia Chikirou, sa conseillère en communication, d'être entendue à Nanterre par les policiers en charge de l'enquête sur les comptes de campagne présidentielle du parti. Il faut dire que Sophia Chikirou, dirigeante de la société de conseil Mediascop, est elle-même au cœur de cette enquête soupçonnée d'avoir surfacturé ses prestations auprès du candidat Mélenchon, dont elle était la directrice de communication lors de la campagne de 2017.  De son côté, la France insoumise et Jean-Luc-Mélenchon démentent toute "surfacturation".

Les autres titres de l'actualité

Existe-t-il un cartel du jambon en France ? Selon nos confrères du journal Le Monde, 14 entreprises seraient dans le viseur des enquêteurs de l'Autorité de la concurrence, qui soupçonnent une entente sur le prix du jambon, aussi bien à la vente qu'à l'achat.   

Comment reprendre langue avec les territoires ?  Le Premier ministre Edouard Philippe à trouver la solution et déjeune aujourd'hui avec les présidents de région. Et les sujets sur la table ne devraient pas manquer, de la suppression de la taxe d’habitation aux 80 km/h sur le réseau secondaire, en passant par le coût des aides sociales pour les départements ou les coupes dans les emplois aidés.   

Une première aux Etats-Unis. La justice fédérale a lancé hier une enquête sur les abus sexuels commis par le clergé catholique.   

Malgré l'impréparation et les violences, l'Afghanistan votera demain pour élire ses députés.  Mais à quel prix ? Hier, les talibans ont encore revendiqué une nouvelle attaque dans le sud du pays. 

Bruxelles a entamé, hier, un bras de fer avec la coalition populiste au pouvoir à Rome, en réclamant officiellement des "clarifications" sur son dérapage budgétaire.

Invité aujourd'hui : Sébastien Maillard, directeur de l'Institut Jacques Delors.

Intervenants
À venir dans ... secondes ...par......