LE DIRECT
Rebelles syriens soutenus par la Turquie, dans la partie orientale de la province d'Idleb

Escalade militaire à Idleb entre la Syrie et la Turquie

25 min

Le nord-ouest de la Syrie est le théâtre, depuis ce matin, d'une brusque escalade militaire après la mort d'une cinquantaine de combattants dans des affrontements entre forces turques et syriennes.

Rebelles syriens soutenus par la Turquie, dans la partie orientale de la province d'Idleb
Rebelles syriens soutenus par la Turquie, dans la partie orientale de la province d'Idleb Crédits : BAKR ALKASEM - AFP

Parce que dans le Nord-Ouest de la Syrie, lorsqu'une éclaircie parvient, enfin, à percer un ciel assombri, elle n'est généralement rien d'autre qu'une trouée de plus pour permettre à l'aviation de mieux bombarder encore, même les rayons du soleil s'avèrent le plus souvent mortels. Voilà deux mois, maintenant, que le régime de Damas, soutenu par son indéfectible allié russe, pilonne, inlassablement et plusieurs dizaines de fois par jour, la province d'Idleb et ses habitants. Et parce que cette province constitue l'un des derniers bastions djihadistes du pays, les forces pro-syriennes trouvent aujourd'hui dans la lutte contre le terrorisme une arme d'argumentation massive pour justifier leurs exactions. Sauf qu'Idleb est, aussi, le dernier carré dans lequel sont aujourd'hui retranchés les ultimes rescapés de la contestation contre Bachar-el Assad. Et c'est, en partie, pour eux, que la Turquie a, elle, déployé une quantité importante de troupes et de matériel militaire, pour tenter de stopper l’avancée du régime de Damas. En partie car, en réalité, l'objectif pour Ankara est surtout de pouvoir installer dans cette zone tampon, un maximum de réfugiés syriens, en majorité sunnites, et permettre ainsi de mieux diluer la population kurde du secteur et empêcher l'installation durable d'entités autonomes.  Quoi qu'il en soit, cette nuit, à Idleb, Ankara a donc bombardé plusieurs positions tenues par les forces de Bachar al-Assad, tuant 16 combattants prorégime. Et ce, en représailles à des frappes aériennes qui, la veille, avaient, elles-mêmes, tué 33 soldats turcs. Une véritable guerre dans la guerre.

Les autres titres de l'actualité

Dans son affrontement avec le régime de Damas, soutenu par Moscou, Ankara réclame aujourd'hui l'appui des Occidentaux, avec un appel à l'Otan. La Turquie qui menace, par ailleurs, d'ouvrir ses frontières aux migrants.

Tandis que les pays multiplient les mesures drastiques contre la propagation de l'épidémie de coronavirus dans le monde, les Bourses européennes ont, à nouveau, nettement dévissé à l'ouverture, aujourd'hui, plombées par la perspective de conséquences dévastatrices sur l'économie mondiale.

Clap de fin pour les journalistes des Cahiers du cinéma. Hier, la rédaction du mensuel emblématique de la Nouvelle vague a décidé de quitter en bloc le magazine, en désaccord avec les orientations et le profil de ses nouveaux actionnaires.   

L'invité de la rédaction : Gil Rivière-Wekstein, rédacteur pour la revue Agriculture et Environnement et auteur de "Glyphosate, l'impossible débat", paru aux éditions Le Publieur.

Gil Rivière-Wekstein, rédacteur pour la revue Agriculture et Environnement et auteur de "Glyphosate, l'impossible débat", paru aux éditions Le Publieur, le 28 février 2020
Gil Rivière-Wekstein, rédacteur pour la revue Agriculture et Environnement et auteur de "Glyphosate, l'impossible débat", paru aux éditions Le Publieur, le 28 février 2020 Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Intervenants
  • rédacteur pour la revue Agriculture et Environnement et auteur de "Glyphosate, l'impossible débat", paru aux éditions Le Publieur.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......