LE DIRECT
Le Premier ministre Jean Castex

La France toujours sous la menace d'un troisième confinement

25 min

Face aux nouveaux variants, différents scénarios sont toujours envisagés par l'exécutif pour empêcher la propagation du virus.

Le Premier ministre Jean Castex
Le Premier ministre Jean Castex Crédits : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP - AFP

C'était il y a un an, presque jour pour jour. Le 30 janvier 2020, l’OMS qualifiait l’épidémie naissante de Covid-19 de situation d’urgence de portée internationale. Une déclaration, d'ailleurs, que beaucoup jugeront, rétrospectivement, trop tardive même si, à l'époque, les premières comptabilisations ont de quoi laisser songeur : 13 morts et 9000 cas positifs en Chine. Or un an plus tard, évidemment, le contraste est vertigineux : 2,18 millions de morts dans le monde et plus de 100 millions de cas positifs. Quoi qu'il en soit, hier, et en dépit d'une diminution significative du taux d'incidence dans une majorité de pays européens, la direction régionale de l'OMS a jugé qu'il était "trop tôt pour lâcher du lest" sur les restrictions. C'est ainsi, par exemple, que le Portugal, où près de 300 morts ont été enregistré en 24 heures, va limiter les déplacements à l'étranger de ses ressortissants pendant 15 jours. Le Royaume-Uni, premier pays européen à avoir dépassé les 100.000 morts, va fermer, à partir d'aujourd'hui, ses frontières aux personnes arrivant des Emirats arabes unis, du Burundi et du Rwanda, afin d'éviter l'importation de nouveaux variants. En Norvège, la fermeture des frontières aux non résidents entre, également, en vigueur aujourd'hui.    

Quant à la France, il reviendra au Parlement de trancher par un vote symbolique, la semaine prochaine, sur de nouvelles restrictions sanitaires qui pourraient être dévoilées, dès ce weekend, par le président Emmanuel Macron. Déjà, voilà plusieurs jours que le gouvernement prépare, lui, les esprits à de nouvelles mesures, dont un possible troisième confinement, après avoir acté que le couvre-feu à 18h00 ne suffisait pas face aux variants plus contagieux du virus. Les concertations menées à Matignon par Jean Castex, et qui doivent s'achever aujourd'hui avec les partenaires sociaux, semblent, elles aussi, avoir fait émerger un consensus autour de la nécessité de prendre des précautions supplémentaires pour «éviter une épidémie dans l’épidémie», ainsi que l'a lui-même résumé le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Les autres titres de l'actualité

Pour endiguer la propagation du virus, les autorités chinoises n'hésitent pas à mettre en place des mesures toujours plus contraignantes, voire douloureuses. 

Le Portugal s'apprête à légaliser l'euthanasie.

La justice néerlandaise a condamné, ce matin, en appel Shell à verser des indemnisations dans une affaire intentée par quatre fermiers nigérians en 2008, qui accusent le géant pétrolier de fuites de pétrole ayant détruit trois villages dans le delta du Niger.

Le gouvernement au chevet des quartiers. Depuis ce matin, Jean Castex et 7 de ses ministres sont en déplacement dans l'Essonne, pour y confirmer le déploiement de deux milliards d'euros supplémentaires pour la rénovation urbaine. 

Invité de la rédaction : Renaud Epstein, docteur en sociologie et spécialiste des politiques urbaines.

Les candidats à la reprise de la ligne de fret Paris-Perpignan, ont jusqu'à ce soir pour se déclarer.

Contexte sanitaire oblige, c'est aujourd'hui que le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême dévoilera son palmarès annuel à huis clos.   

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......