LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manifestation pour la défense du droit à l'interruption volontaire de grossesse, le 26 septembre 2020.

Les associations féministes se mobilisent pour réclamer l'allongement du délai légal de l'IVG

15 min

Plusieurs associations féministes et élus descendent dans la rue ce samedi pour réclamer de nouveau un allongement du délai légal de l'IVG. Actuellement de douze semaines, la proposition de loi visant à le porter à quatorze semaines a disparu dans les abîmes de la navette parlementaire.

Manifestation pour la défense du droit à l'interruption volontaire de grossesse, le 26 septembre 2020.
Manifestation pour la défense du droit à l'interruption volontaire de grossesse, le 26 septembre 2020. Crédits : Geoffroy Van Der Hasselt - AFP

"Avorter est un droit fondamental" : le message de plusieurs associations féministes et élus qui descendent dans la rue ce samedi pour réclamer un allongement du délai légal de l'Interruption volontaire de grossesse. Actuellement de douze semaines, la proposition de loi visant à le porter à quatorze semaines a disparu dans les abîmes de la navette parlementaire, torpillée par la droite sénatoriale puis obstruée par les députés LR. Les députés de la majorité assurent bien que le texte reviendra sur les bancs de l'Assemblée. Mais pour les militantes, militants et certains élus, "il y a urgence", comme l'explique la député non-inscrite Albane Gaillot, qui plaide pour que le gouvernement inscrive le texte à l'ordre du jour à l'Assemblée Nationale. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les autres titres du journal

Maxime Blasco, un caporal-chef de 34 ans a été tué au Mali vendredi par un tireur embusqué, lors d'une opération de reconnaissance dans la région de Gossi. Cela porte à 50 le nombre de soldats français morts au combat dans le pays, 52 au Sahel, et cela alors que la France entame son désengagement dans la région, retirant peu à peu les hommes de la force anti-djihadiste Barkhane au profit d'un dispositif resserré.

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu attendu à l'hôpital de Cayenne en Guyane où le nombre de décès et d'admissions en réanimation n'a jamais été aussi important depuis le début de la pandémie de Covid-19. En sept jours, 21 Guyannais sont morts dans cette région qui ne compte que  300 000 habitants, alerte l'Agence Régionale de Santé. Cette visite ministérielle est aussi l'occasion d'inciter une nouvelle fois les soignants à se faire vacciner.

Outre-Rhin, le scrutin du siècle aura lieu demain pour désigner le successeur d'Angela Merkel à la Chancellerie. A en croire les derniers sondages, le suspense reste entier pour ces élections législatives. La première place devrait se jouer entre le social-démocrate Olaf Scholz  et le conservateur Armin Laschet, successeur désigné de la chancelière. Quant à l’écologiste Annalena Baerbock, elle obtiendrait la troisième position.  Les trois principaux candidats incarnent tous à leur manière une forme de continuité avec les années Merkel.

C'est la fin d'une saga diplomatico-judiciaire entre le Canada les Etats Unis d'un côté la Chine de l'autre. Vendredi, la  directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, Meng Wanzhou,  a été libérée à  Vancouver, elle avait été arrêtée en 2018  a la demande des Etats-Unis l'accusant de fraude bancaire. En représailles, deux Canadiens avaient alors été interpellés en Chine : l'ancien diplomate Michael Kovrig et l'homme d'affaires Michael Spavor, accusés eux d'espionnage. Derrière cette triple libération se cache une "diplomatie des otages" qui entache depuis trois ans les relations entre Pékin et Ottawa et dans laquelle les Etats Unis ont eu un rôle prépondérant.

Quel avenir pour les territoires de montagne à l'heure de la crise climatique ? Pendant deux jours les Etats généraux de la transition du tourisme de montagne ont permis de débattre de nouveaux modèles. C'est le thème de la Bulle Eco signée Catherine Petillon

Chroniques
12H41
3 min
La Bulle économique
Montagne : un nouveau modèle touristique à inventer
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......