LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Un homme tient un bol de soupe lors d'une distribution de nourriture.

Un Français sur dix n'a pas les moyens de se nourrir convenablement

25 min

Véritable baromètre depuis 25 ans de l’état réel de la pauvreté en France, le rapport du Secours Catholique publié ce matin est tout simplement alarmant.

Un homme tient un bol de soupe lors d'une distribution de nourriture.
Un homme tient un bol de soupe lors d'une distribution de nourriture. Crédits : JOEL SAGET - AFP

Pertes de revenus et augmentation des dépenses. Personne n'ignore aujourd'hui combien la pandémie aura contribué à dégrader le budget, l'alimentation et la santé des plus pauvres. En revanche, les chiffres publiés ce matin par le Secours Catholique dans son rapport annuel 2020 sont stupéfiants en cela qu'ils viennent démontrer l'ampleur du phénomène. Entre 5 et 7 millions de personnes, soit près de 10% de la population française, n'ont d'autre choix, aujourd'hui, que de faire la queue à la soupe populaire. Dans le détail, plus d'un quart des bénéficiaires des aides d'urgence se privent régulièrement de repas durant une journée entière et même parfois davantage.

Les autres titres de l'actualité

L'OCDE estime que l'économie française devrait croître autour de 6,8% cette année (contre 6,3% précédemment), grâce en particulier à une reprise plus forte qu'anticipée depuis l'été.

Parce que le harcèlement scolaire continue à faire des ravages sur des jeunes en pleine construction, le président Emmanuel Macron a annoncé ce matin de nouvelles mesures pour lutter contre ce fléau qui touche près de 10% des élèves.   

L'invitée de la rédaction : Catherine Verdier, psychologue, thérapeute, présidente de l'Association "Amazing Kids" et fondatrice par ailleurs de "Psyfamille".

Écouter
5 min
Catherine Verdier : "Chaque enfant, dans sa scolarité, a déjà été confronté à une situation de harcèlement."

Tout le monde est responsable : chaque parent, chaque individu de la société, chaque personne à l’école est responsable de ce qu’il se passe. Parce que l’on n’arrive pas à contenir cette violence. Il y a deux axes sur lesquels personne ne semble vouloir s’investir : la prévention dès le plus jeune âge, à partir du moment où les enfants mettent les pieds en collectivité, pour l’apprentissage des codes psycho-sociaux, et la formation des adultes. On dit à un enfant qu’il faut qu’il sorte du silence, de la honte, mais il faut que la personne qui soit en face et qui recueille cette parole, elle puisse être formée et informée et savoir quoi faire, quoi répondre, comment faire.

L’hebdomadaire Politis lance un appel à un soutien massif et rapide pour sa survie. Absent des kiosques depuis le mois de juin, la publication est aujourd'hui et plus que jamais dans le rouge.

C'est l'aboutissement d'un long combat. Au terme de 18 mois de difficiles négociations sur l'application des "droits voisins", Google et l'Agence France-Presse sont finalement parvenus à un accord pour rémunérer pendant cinq ans les contenus de l'agence de presse internationale présentés par le géant américain.   

L'Irlande enregistre ces derniers jours le taux d’incidence au Covid-19 le plus élevé d’Europe occidentale. Et pourtant, l’île d’Émeraude est l'un des pays les plus vaccinés au monde.

L'ex-président géorgien, Mikheïl Saakachvili, incarcéré depuis son retour d'exil et toujours en grève de la faim serait aujourd'hui dans un état critique.

Intervenants
  • auteure, psychologue, thérapeute, présidente de l'Association "Amazing Kids" et fondatrice de "Psyfamille"
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......