LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Premier ministre français Jean Castex

A chaque jour son nouveau plan : aujourd'hui, la formation professionnelle

24 min

Le Premier ministre, Jean Castex, présente ce matin les modalités d'un nouveau plan d'investissement dans les compétences.

Le Premier ministre français Jean Castex
Le Premier ministre français Jean Castex Crédits : Sebastien SALOM-GOMIS - AFP

«Nous allons investir massivement dans la formation des salariés et des chômeurs». Parce qu'elle satisfait a priori tout le monde et répond à une nécessité économique incontestable, on imagine assez aisément qu'une telle déclaration figure en bonne place sur le programme de tout candidat en campagne. Or cette promesse, à lire ce matin dans les colonnes du journal Les Echos, est signée Jean Castex. Le Premier ministre qui, à 6 mois de la fin du quinquennat, annonce donc un vaste plan pour faire baisser le chômage. Son objectif : rendre, dit-il, «la croissance la plus forte possible et la plus riche en emplois». Et pour y parvenir, le gouvernement n'entend pas lésiner sur les moyens en débloquant une enveloppe de 1,4 milliard d’euros, dont 900 millions en réalité sur l'année qui s'achève et 500 millions d’euros sur 2022.  

Précisons que la semaine dernière, déjà, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, avait parlé d’un plan pour ceux qui sont inscrits à Pôle emploi depuis un an ou plus. Ce matin c'est Jean Castex qui assure vouloir en finir avec les pénuries de main-d’oeuvre et encourager les reconversions professionnelles. A l'évidence, le gouvernement est aujourd'hui pressé. Pour autant, s'agit-il d'un énième plan d'investissement ? Et en quoi ce nouveau plan est-il différent des précédents ?

Les autres titres de l'actualité

Promis en juillet 2020 dans le cadre du "Ségur de la santé", le nouveau numéro national de prévention du suicide entrera en fonctionnement vendredi.  C'est ce qu'a annoncé ce matin le ministre de la Santé, Olivier Véran, en ouverture des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie.  

Une journée nationale de mobilisation chez SOS Médecins. L'association a décidé d'appeler ses adhérents à une journée "d'arrêt total de l'activité" jusqu'à demain matin pour réclamer une augmentation du tarif des visites à domicile.  

François Florent, fondateur du célèbre cours de formation à l'art dramatique qui porte son nom, est décédé. Il était âgé de 84 ans.

En Allemagne, à l'issue des législatives, les négociations de coalition s'annoncent délicates. 

L'invité de la rédaction : Etienne Dubslaff,  maître de conférences en études germaniques à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, spécialiste de la politique allemande.

Écouter
6 min
Etienne Dubslaff : "Le SPD sort quand même renforcé de ces élections."

Le candidat chrétien-démocrate, Armin Laschet, a fait une mauvaise campagne : il n’a pas été bon. Il a eu beaucoup de mal à s’imposer à son propre camp. Et surtout il n’a pas réussi non plus à incarner la continuité avec Angela Merkel, là où Olaf Scholz réussit à se poser lui en héritier naturel d’Angela Merkel. Peut-être moins pour les contenus que pour une question de personnalité.

En Australie, , les autorités viennent de dévoiler un plan de déconfinement.

Intervenants
  • Maître de Conférences en civilisation allemande à l’Université Paul Valéry de Montpellier, sa thèse portait sur la naissance du parti social-démocrate allemand.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......