LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les représentants des États membres de l'UE et des partenaires des Balkans occidentaux posent lors du sommet au château de Brdo, en Slovénie.

UE/Balkans : un sommet de la clarification

25 min

Les dirigeants européens et ceux des Balkans se retrouvent aujourd'hui en sommet. Quid de l’intégration promise depuis 2003 ?

Les représentants des États membres de l'UE et des partenaires des Balkans occidentaux posent lors du sommet au château de Brdo, en Slovénie.
Les représentants des États membres de l'UE et des partenaires des Balkans occidentaux posent lors du sommet au château de Brdo, en Slovénie. Crédits : JOE KLAMAR - AFP

Comment faire patienter, un peu plus encore, les candidats à l'adhésion ? Les dirigeants de l'Union européenne se retrouvent aujourd'hui en Slovénie pour un sommet censé répondre à la frustration des Balkans occidentaux, bloqués depuis des années dans l'antichambre de l'Union. Seulement voilà, s'il ne fait aucun doute pour chacun des Etats membres que ce qui se joue actuellement à la lisière sud-est de l'Europe relève de la stabilité de tout le Vieux-continent, l’unanimité nécessaire pour entamer le dur des négociations est loin d’être réunie : quand certains redoutent un afflux migratoire, d'autres blâment des réformes trop timides sur les standards démocratiques. De sorte que si l'importance stratégique de cette région enclavée dans l'UE n'échappe à personne, les chances pour les dirigeants de l'Albanie, de la Bosnie, la Serbie, le Monténégro, la Macédoine du Nord et le Kosovo d'espérer une percée significative dans un avenir proche restent sinon nulles pour le moins extrêmement ténues. Et voilà pourquoi, à défaut de leur ouvrir leurs portes, les 27 devraient se contenter, a priori, de leur offrir un soutien économique qui se chiffrera, tout de même, en milliards d'euros.

Les autres titres de l'actualité

Une délégation de quatre sénateurs français a atterri à Taïwan ce matin. De quoi attiser un peu plus encore l'ire de Pékin.

Des chercheurs sous pression, une autocensure croissante et des institutions sous dépendance financière.  Ou quand le monde universitaire et académique français serait soumis aujourd'hui à de multiples ingérences, Chine en tête. C'est ce qui ressort d'un rapport parlementaire publié hier.  

40 ans après l’adoption de la loi Lang instaurant le prix unique du livre, pour lutter contre le dumping des hypermarchés, l'Assemblée doit examinée aujourd'hui une nouvelle loi.  Celle-ci vise, cette fois-ci, à imposer un tarif forfaitaire de livraison par ouvrage. Un texte qui vient directement cibler le géant américain du commerce en ligne : Amazon.  

Ouvrir d'une part le débat sur le fond du dossier et poser d'autre part la question du recours aux ordonnances : le Sénat va faire d'une pierre deux coups aujourd'hui avec la discussion d'une proposition de loi transpartisane visant à permettre l'examen, par le Parlement, de la ratification de l'ordonnance réformant la haute fonction publique.

La conférence des familles censée améliorer l'équilibre entre vie professionnelle d'un côté et privée de l'autre, s'achève aujourd'hui.

L'invitée de la rédaction : Marie-Andrée Blanc, présidente de l’Union Nationale des Associations Familiales.

Écouter
5 min
Marie-Andrée Blanc: "Toutes les familles sont concernées par la problématique du mode de garde par la conciliation vie familiale-vie professionnelle."

Nous avons salué le retour de cette conférence des familles, maintenant nous attendons des propositions. On est en période pré-électorale, il faut absolument que la politique familiale revienne sur le devant de la scène. Et la politique familiale ça passe par une meilleure conciliation vie familiale et vie professionnelle.

Le pape François a exprimé mercredi au Vatican "sa honte", répétant plusieurs fois ce mot en présence d'évêques français, au lendemain de la publication d'un rapport accablant sur la pédocriminalité au sein de l'Eglise de France.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......