LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Premier ministre français Jean Castex s'exprime lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale française à Paris, le 12 octobre 2021.

Le gouvernement Castex est "le plus cher de la Ve République"

24 min

Le gouvernement de Jean Castex est le plus coûteux depuis 1958. C'est ce qui ressort d'une étude du président de l'Observatoire de l'éthique publique : plus de ministres, plus de conseillers et davantage de dépenses publiques pour un coût total de 160 millions d'euros pour la seule année 2021.

Le Premier ministre français Jean Castex s'exprime lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale française à Paris, le 12 octobre 2021.
Le Premier ministre français Jean Castex s'exprime lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale française à Paris, le 12 octobre 2021. Crédits : Alain JOCARD - AFP

À un peu plus de six mois de l'élection présidentielle, alors que l'exécutif s'efforce de convaincre les Français des bienfaits de son quinquennat, il n'est pas certain que l'étude publiée ce jeudi 14 octobre par le spécialiste du train de vie de l'État, l'ancien député PS René Dosière, figurera au menu du bilan vanté aujourd’hui par la majorité présidentielle. Selon le président de l'Observatoire de l'éthique publique, les effectifs des cabinets ministériels de l'équipe de Jean Castex ont connu ces deux dernières années une "hausse sensible", au point d'en faire le gouvernement le plus cher de la Ve République.

Les autres titres du journal 

L'empire Bolloré menacerait-il il la liberté de l’information ? C'est en tous les cas ce que tend à démontrer un documentaire publié par RSF sur les intimidations et autres menaces que ferait peser le magnat des médias.

Comment mieux protéger la rémunération des agriculteurs dans les relations commerciales avec industriels et distributeurs ? Le Parlement s'apprête à adopter définitivement une loi en ce sens.

Après la nouvelle expérimentation annoncé par Gérald Darmanin pour recueillir les plaintes des victimes de violences conjugales, les associations ne cachent pas leur déception.

La communauté internationale fait face à un "moment de vérité" dans la protection de la nature. C'est par ces mots que s'est ouverte lundi 11 octobre 2021 la 15e Convention des Nations unies sur la diversité biologique. Une déclaration pour renforcer les engagements écologiques. Un premier document a déjà été adopté dès le 13 octobre.

L'invité de la rédaction : l'ex-ministre de la transition écologique François de Rugy, à l'occasion de la publication de son dernier ouvrage, intitulé Du pouvoir, des homards… mais surtout de l’écologie.

Écouter
7 min
François de Rugy : "Je crois à une action progressive et à une écologie qui s’appuie sur la raison."

Aujourd’hui, on parle d’éventuelles, futures, nouvelles technologies nucléaires, qui d’ailleurs ne sont que des perspectives par rapport à des investissements d’avenir. C’est important de savoir si oui ou non on va aussi sur cette filière-là. C’est un bon exemple, de savoir si on se situe avec une écologie qui est ancrée sur la science, la recherche scientifique, sur les problèmes écologiques. Et il faut les connaître scientifiquement. Mais aussi sur les solutions : est-ce que les solutions, on les prend dans la recherche scientifique ou est-ce qu’on les prend dans les symboles ? Est-ce qu’on s’appuie sur l’innovation technologique ? C’est un vrai sujet pour l’écologie : innovation technologique et développement économique

Intervenants
  • ministre de la Transition écologique d'Emmanuel Macron démissionnaire après des accusations de dépenses excessives pendant sa présidence de l'Assemblée nationale
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......