LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La présidente du comité du prix Nobel de la paix, présente les photos des journalistes, Maria Ressa et Dmitry Muratov lauréats du prix Nobel de la paix 2021.

Le prix Nobel de la paix 2021 attribué à Maria Ressa et Dimitry Muratov

25 min

En recevant le Prix Nobel de la paix, la Philippine Maria Ressa et le Russe Dimitry Muratov sont devenus les ambassadeurs du journalisme d'investigation dans un monde où la liberté de la presse est confrontée à des menaces croissantes.

La présidente du comité du prix Nobel de la paix, présente les photos des journalistes, Maria Ressa et Dmitry Muratov lauréats du prix Nobel de la paix 2021.
La présidente du comité du prix Nobel de la paix, présente les photos des journalistes, Maria Ressa et Dmitry Muratov lauréats du prix Nobel de la paix 2021. Crédits : Heiko Junge - AFP

Jamais sacrée jusqu'à présent, la liberté de la presse figurait parmi les favoris pour cette année 2021. Et ce matin, le comité Nobel a donc décerné son prestigieux prix de la paix à deux journalistes, Maria Ressa et Dimitri Mouratov, pour "leur combat courageux pour la liberté d'expression" dans leurs pays respectifs, les Philippines et la Russie. 

Honneur aux femmes : Maria Ressa, tout d'abord, 58 ans, déjà lauréate d'un autre prix de la liberté de la presse (celui de l'Unesco) a publié de très nombreuses enquêtes critiques sur les abus de pouvoir et l'autoritarisme du président philippin Rodrigo Duterte. Cible d'un harcèlement judiciaire selon Reporters sans Frontières, elle a été condamnée à six ans de prison pour diffamation.

L'autre lauréat de ce prix Nobel de la paix 2021 est le Russe Dimitry Muratov, rédacteur en chef du journal d'investigation "Novaïa Gazeta", extrêmement critique envers les dérives autoritaires du pouvoir en place et en particulier sur les violences commises en Tchétchénie.

Les autres titres du journal 

Des centaines de jeunes de la "société civile" africaine sont invités aujourd'hui à Montpellier par le président Emmanuel Macron, pour un sommet Afrique-France inédit visant à "refonder" la relation. Un sommet toutefois qualifié de "rupture en trompe-l’œil " par certains intellectuels africains.   

La décision de la justice polonaise, hier, de considérer comme anticonstitutionnels certains articles de traités de l'UE continue d'agiter, ce matin, les chancelleries européennes.

Véritable déflagration au sein de la prestigieuse école d'ingénieurs CentraleSupélec. Hier, après qu'une centaine de faits de harcèlements sexuels, d'agressions et de viols sur l'année universitaire ont été révélés, le parquet d'Evry a ouvert une enquête préliminaire.

Un mois tout juste après l'ouverture du procès des attentats du 13 novembre, les rescapés du massacre au Bataclan ont commencé à raconter leur souvenir de cette nuit tragique.

A l’aube de l’élection présidentielle, une dialectique fondée sur la peur serait-elle en train d'envahir le discours politique ? 

L'invité de la rédaction, le fondateur de l’institut PollingVox : le politologue Jérôme Sainte-Marie. 

Écouter
5 min
Jérôme Sainte-Marie : "Les jeunes sont particulièrement préoccupés par le changement climatique ou par la pauvreté."

42% des Français pensent qu’à l’avenir l’Etat va moins bien assurer ses fonctions qu’aujourd’hui, notamment ses fonctions de protection. Le risque est donc de basculer dans une forme de survivalisme politique où les gens se détacheraient des actions collectives et commenceraient à se dire que ça se passe au niveau du groupe ou au niveau de la famille, au niveau de l’individu. C’est véritablement un sujet de préoccupation pour la démocratie française, qui me paraît beaucoup plus inquiétant que les accusations de populisme ou autre. C’est ce que j’appelle « le survivalisme politique ».

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......