LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le risque de 100 millions de personnes en extrême pauvreté supplémentaires à cause du climat, selon la Banque mondiale

24 min
À retrouver dans l'émission

Mise en garde de l'institution dans un rapport publié à trois semaines de la COP21. Des statistiques à l'horizon 2030 faute de mise en oeuvre d'un développement rapide et solidaire qui ne nuise pas au climat.

"Pour maîtriser les impacts sur la pauvreté à long terme, la température doit être stabilisée – ce qui impose que les émissions nettes mondiales de carbone soient ramenées à zéro avant 2100. Atteindre un objectif aussi ambitieux ne sera possible que si les gouvernements agissent dès à présent pour mettre en place des politiques de réduction des émissions", affirme notamment le texte. L'impact serait particulièrement fort sur le continent africain où le changement climatique pourrait entraîner une flambée des prix alimentaires pouvant atteindre 12% en 2030. Précisions de Véronique Rebeyrotte :

Le changement climatique peut réduire considérablement la disponibilité des ressources alimentaires dans les régions pauvres
Le changement climatique peut réduire considérablement la disponibilité des ressources alimentaires dans les régions pauvres
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Et ce lundi, on a aussi appris un nouveau record dans les concentrations de gaz à effet de serre. En 2014 , selon l'Organisation météorologique mondiale, la concentration moyenne de dioxyde de carbone (CO2), principal gaz à effet de serre, a ainsi atteint le niveau inédit de 397 parties par million. Et dans son rapport annuel, l'OMM précise que le forçage radiatif, qui a pour effet de réchauffer le climat, s'est accru de 36 % entre 1990 et 2014 à cause des gaz à effet de serre persistants, notamment le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et le protoxyde d'azote (N2O), d'origine industrielle, agricole et domestique.

L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......