LE DIRECT
Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères (à gauche), et  Mevlut Cavusoglu, son homologue turc (à droite), ont signé un accord de coopération. Les présidents turc et iranien se sont également rencontrés à Ankara. (20/12/18)

Le retrait américain de Syrie : une bonne nouvelle pour la Turquie et l'Iran

20 min

Après l'annonce du retrait américain de Syrie, le président turc affiche sa satisfaction, son homologue russe se montre plus prudent, tandis que la France fait part de son inquiétude.

Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères (à gauche), et  Mevlut Cavusoglu, son homologue turc (à droite), ont signé un accord de coopération. Les présidents turc et iranien se sont également rencontrés à Ankara. (20/12/18)
Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères (à gauche), et Mevlut Cavusoglu, son homologue turc (à droite), ont signé un accord de coopération. Les présidents turc et iranien se sont également rencontrés à Ankara. (20/12/18) Crédits : Adem ALTAN - AFP

Les Etats-Unis n'ont pas vocation à être les gendarmes du Moyen-Orient. Voilà l'argument par lequel Donald Trump justifie, le retrait des troupes américaines de Syrie. Retrait qui mettrafin également, dit le président américain, aux frappes aériennes contre l'Etat Islamique. En Turquie, cette annonce surprise a de quoi réjouir le président Erdogan. Une décision qui intervient alors même que l’armée turque s’apprête à déployer ses forces contre des positions kurdes en Syrie, une offensive « imminente » selon Recep Tayyip Erdogan. Le président turc rencontrait aujourd’hui son homologue iranien Hasan Rohani.

Les autres titres du journal de 18 heures

Election présidentielle repoussée en RDC. Pour la Commission électorale, les violences et le retard pris dans le déploiement du matériel électoral empêchent l'organisation du scrutin. L'opposition proteste.    

Un homme qui participait à un barrage filtrant près d'Agen est mort percuté par un poids-lourd. C'est le neuvième décès de "Gilet jaune" depuis le début du mouvement.  Le projet de loi pour répondre aux revendications devrait être adopté cette nuit à l'Assemblée.    

Il existe encore en France des zones qui ne sont pas reliées au réseau électrique. Dans les Hautes Alpes, les habitants de la Vallée étroite veulent s'alimenter via des énergies renouvelables. Dossier signé Véronique Rebeyrotte.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......