LE DIRECT

Réforme de l'audiovisuel public : les vraies décisions, celles qui fâchent, n'ont pas été dévoilées ce matin par Françoise Nyssen

20 min

La ministre de la Culture a préféré parler du contenu et axer son discours sur la création du média global ce matin à l'annonce des premières pistes sur la réforme de l'audiovisuel public. Parmi ses annonces, la chaîne France 4 va tout de même cesser d'être diffusée sur un canal hertzien.

Crédits : Visactu

Le Président Macron avait parlé de "honte". "Il n'y a pas de constat d'échec", a tempéré la ministre de la Culture Françoise Nyssen, ce matin, en ouvrant le chantier de la réforme de l'audiovisuel public. Elle a cependant pointé un constat d'insuffisance et une absence de prise de risques.

Il faut donc transformer ce secteur, qui emploie 17 000 personnes.

Mais pour l'instant, pas question de chiffrer les économies à faire (il y en aura forcément a précisé quand même la ministre), ni de modifier la gouvernance - ce sera l'objet d'une vaste refonte annoncée pour 2019.

Aujourd'hui, la priorité était de parler des contenus.

Nous verrons comment la reforme est vue par les syndicats à France Télévisions, avec Cécile de Kervasdoué.

Les autres titres du journal

Pas de miracle à attendre pour les salariés de Carrefour : la direction confirme la fermeture de plus de 240 magasins. Le groupe n'est jamais parvenu à redresser le réseau de distribution DIA, qu'il avait acquis en 2014.

Explications d'Hugo Chessinski

Exit le label Monsanto. Mais le round-up, les semences OGM et le glyphosate continueront d'être commercialisés.

C'est le nom qui va changer avec la reprise du géant de la l'agrochimie par BAYER.

Vous entendrez la réaction d'un militant écologiste.

Et puis, à l'étranger, Donald Trump osera-t-il se grâcier lui même ?

Il menace de le faire, tout en assurant qu'il n'en aura pas besoin.
Cette idée pour le moins étrange lui permettrait de balayer d'un coup de grâce l'enquête du procureur spécial Muller, qui tourne autour de l'ingérence russe.

Nous serons en ligne avec Grégory Philipps à Washington

Et puis, le Premier ministre de Jordanie a démissionné. Un successeur est déjà nommé. Le Roi Abdallah devait aller très vite.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......