LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Dans un restaurant de Stockholm, Jimmie Akesson, chef de file des Démocrates de Suède, fête la progression de son parti. (09/09/18)

Suède : les législatives ont confirmé l'ancrage de l'extrême droite

20 min

Pas de majorité parlementaire en Suède. Les formations politiques s'engagent dans de fastidieuses négociations pour former une coalition gouvernementale. Et l'extrême-droite sort renforcée des élections législatives d'hier.

Dans un restaurant de Stockholm, Jimmie Akesson, chef de file des Démocrates de Suède, fête la progression de son parti. (09/09/18)
Dans un restaurant de Stockholm, Jimmie Akesson, chef de file des Démocrates de Suède, fête la progression de son parti. (09/09/18) Crédits : Anders WIKLUND / TT NEWS AGENCY - AFP

Au lendemain des élections législatives, la Suède s'engage dans une période d'incertitude.  Les coalitions de gauche et de droite sont au coude-à-coude :  le bloc formé par le Parti social-démocrate au pouvoir, les Verts et le Parti de gauche est crédité de 40,6% des suffrages, contre 40,3% pour l'Alliance des Chrétiens-démocrates, des Libéraux, des Modérés et du Parti du centre.  De longues négociations seront donc sans doute nécessaires pour parvenir à former un gouvernement.  Quant aux Démocrates de Suède, eurosceptiques et hostiles à l'immigration, ils recueillent 17,6% des voix, soit près de 5 points de plus qu'en 2014.  Et ils passent de 49 à 62 sièges.  Leur progression montre qu'ils se sont durablement implantés dans le paysage politique.

Les autres titres du journal

Nouvelle mesure de rétorsion américaine à l'encontre des Palestiniens. Les Etats-Unis ferment le bureau de la représentation palestinienne à Washington.   

Richard Ferrand devrait succéder à François de Rugy à la présidence de l'Assemblée. Il a obtenu l'investiture du groupe des députés La République en Marche au premier tour. 

Pas de suppression d'emplois aux Sports, mais une réflexion sur l'évolution des 1.600 postes de conseillers techniques sportifs, rémunérés par l'Etat. La nouvelle ministre Roxana Maracineanu rassure un peu les fédérations sportives.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......