LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Gilets jaunes à Dinan, le 17 décembre dernier.

Premières concessions du gouvernement aux "gilets jaunes"

20 min

Le Premier Ministre a suspendu plusieurs taxes, en réponse à la colère des "gilets jaunes". Sur le terrain, la mobilisation est encore très intense, même si deux dépôts pétroliers ont été débloqués. A l'Assemblée nationale, Edouard Philippe a été chahuté lors des questions au gouvernement.

Gilets jaunes à Dinan, le 17 décembre dernier.
Gilets jaunes à Dinan, le 17 décembre dernier. Crédits : Martin Bertrand / Hans Lucas - AFP

Le gouvernement amorce un dialogue avec les gilets jaunes et recule sur les taxes. Un moratoire de 6 mois a été annoncé à la mi-journée par le Premier ministre sur trois dispositions fiscales. Edouard Philippe répond, ainsi, partiellement aux revendication du mouvement qui en est à son 18e jour.   

Nous verrons comment le Premier ministre a été plutôt chahuté à l'Assemblée nationale. Compte rendu de séance des questions au gouvernement avec Alexandra du Boucheron. 

Nous entendrons aussi les députés de la majorité et de l'opposition juger de ces premières annonces. Echos recueillis par Anne Fauquembergue. 

Qu'en pensent les "gilets jaunes" ? Reportage sur un barrage dans l'Eure avec Gaële Joly où, vous l'entendrez, les manifestants sont plutôt sceptiques et demeurent très mobilisés.    

Combien va coûter ce recul gouvernemental ? Deux milliards d'euros au moins - mais le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, promet de rester dans les clous budgétaires. Il s'exprimait à Bruxelles. 

Les autres titres du journal

Dans cette édition, nous irons justement dans la capitale belge, pour comprendre ce qu'il va rester de la taxe sur les GAFA. Les géants de l'internet que la France -  notamment - voudrait voir payer des impôts.  Hier soir, Paris et Berlin sont parvenus à un compromis, discuté ce mardi nous dira Johana Hostein. 

Et puis nous suivrons aussi les premières discussions sur le Brexit qui vont se poursuivre pendant 5 jours au Parlement à Londres  - où nous attend Antoine Giniaux. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......