LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
AstraZeneca affirme avoir enfin trouvé "la formule gagnante" pour son vaccin développé avec l'université d'Oxford

Première vague d'injections des vaccins Pfizer dans l'Union-Européenne, en attendant les autres laboratoires

10 min

Top départ pour la vaccination en France et la quasi totalité des pays européens, avec le vaccin du laboratoire américain Pfizer, le seul autorisé pour le moment par la Commission Européenne. D'autres vaccins pourraient rapidement être autorisées.

AstraZeneca affirme avoir enfin trouvé "la formule gagnante" pour son vaccin développé avec l'université d'Oxford
AstraZeneca affirme avoir enfin trouvé "la formule gagnante" pour son vaccin développé avec l'université d'Oxford Crédits : JUSTIN TALLIS - AFP

Les premières vaccinations contre la Covid-19 ont eu lieu en France ce matin à Sevran en Seine-Saint-Denis, et cet après midi à Dijon, à la fois sur des résidents et des soignants dans deux structures hospitalières pour personnes âgées.  Un top départ commun a la quasi totalité des pays européens, qui vaccinent leur population avec le vaccin du laboratoire américain Pfizer, le seul autorisé pour le moment par la commission européenne. L'Union Européenne est dans l'attente d'autres vaccins, et certains pourraient même arriver très prochainement. Le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca affirme avoir enfin trouvé "la formule gagnante" pour son vaccin développé avec l'université d'Oxford. Un vaccin moins coûteux et plus pratique que celui de Pfizer. Les explications de Laura Dulieu.

Dans le reste de l'actualité

L'Italie, pays d'Europe le plus meurtri par l'épidémie avec plus de 71.000 morts, a également commencé les vaccinations ce dimanche. Sur Twitter, le Premier ministre Giuseppe Conte salue une date qui "restera à jamais gravée dans la mémoire italienne". Pour autant, ce vaccin ne semble pas du tout convaincre les personnels de maisons de retraite. Une correspondance depuis Rome d'Antonino Galofaro.

En Israel, l'acceptation du vaccin par la population n'est pas au cœur des débats et pour cause. 63% de la population compte se faire vacciner, selon un sondage du Yedioth Aharonot, le journal le plus lu du pays. C'est le premier ministre Benyamin Netnyahou qui a été la première personne du pays la semaine dernière, et le gouvernement veut désormais mener une guerre éclair contre le virus. Tout d'abord en vaccinant massivement sa population en un temps record, mais également en reconfinant une troisième fois le pays dès aujourd'hui. Une correspondance d'Alice Froussard depuis Jérusalem.

Jour d'élections au Niger où le président Issoufou passe la main dans une transition pacifique et démocratique inédite dans le pays. Un pays marqué par les coups d'Etat et en proie à des attaques jihadistes récurrentes ces dernières années. Le président a décidé de quitter le pouvoir sans secousses, au bout des deux mandats présidentiels autorisés par la Constitution. Transition démocratique donc, mais à modérer pour Antoine Glaser, spécialiste de l'Afrique, car c'est bien le dauphin du président Issoufou qui part en grandissime favori.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......