LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Aux urgences de l'hôpital André Grégoire de Montreuil, une infirmière s'occupe d'une femme qui pourrait être infectée par le Covid-19. 15/10/2020

Couvre-feu sanitaire : le gouvernement s'explique

20 min

Après l'annonce d'un couvre-feu sanitaire dans neuf métropoles, le gouvernement explique pourquoi et comment il va se mettre en place.

Aux urgences de l'hôpital André Grégoire de Montreuil, une infirmière s'occupe d'une femme qui pourrait être infectée par le Covid-19. 15/10/2020
Aux urgences de l'hôpital André Grégoire de Montreuil, une infirmière s'occupe d'une femme qui pourrait être infectée par le Covid-19. 15/10/2020 Crédits : Christophe ARCHAMBAULT - AFP

Après les annonces du chef de l'Etat hier, l'explication de texte. Entouré de plusieurs ministres, Jean Castex a donné une conférence de presse, en début d'après-midi. Il a commencé par justifier la décision de mettre en place un couvre-feu entre 21 heures et 6 heures du matin. En Ile-de-France comme dans les métropoles de Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne, Aix-Marseille, Rouen et Grenoble, le gouvernement s'inquiète de l'accélération de l'épidémie et de la forte sollicitation des capacité de réanimation des hôpitaux.

Les autres titres du journal de 18h

La mise en place du couvre-feu préoccupe beaucoup les professionnels du spectacle. Plusieurs fédérations du spectacle vivant, comme le Prodiss, avec le soutien de la maire de Paris Anne Hidalgo, demandent des dérogations. Ils aimeraient que les billets servent d'attestation pour se déplacer pendant le couvre-feu. Des discussions sont engagées.

Pour les soignants, déjà éprouvés par la première vague épidémique, et inquiets à la perspective d'un nouvel afflux de patients, une indemnité compensatrice est promise à ceux qui renonceront à leurs congés "dans les jours et les semaines à venir", et les augmentations promises seront accélérées. Une nouvelle journée de grève était organisée aujourd'hui à l'hôpital, à l'appel des syndicats et collectifs hospitaliers, insatisfaits du Ségur de la Santé.

En Thaïlande, plusieurs milliers de manifestants ont défié le décret d'urgence, promulgué pour mettre fin au mouvement de contestation... Le gouvernement qualifie ces rassemblements politiques de contraires à la Contestation. Plus de 20't opposants ont été arrêtés aujourd'hui.   

Toute autre gestion de la crise au Kirghizstan, où le président démissionne. Suite à des élections législatives contestées, des manifestations, et des heurts, se succédaient depuis une dizaine de jours.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......