LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Emmanuel Macron et Alexandre Benalla le 14 juillet 2018

Affaire Benalla : le Sénat déclare la guerre à l’exécutif

20 min

La guerre est déclarée entre l'Elysée et le Sénat, après la décision du bureau de la chambre haute de transmettre à la justice ses éléments sur l'affaire Benalla. Elle devra décider s'il y a eu faux témoignages.Trois membres proches de la présidence sont impliqués par le Sénat.

Emmanuel Macron et Alexandre Benalla le 14 juillet 2018
Emmanuel Macron et Alexandre Benalla le 14 juillet 2018 Crédits : PHILIPPE WOJAZER - AFP

Un camouflet pour l'Elysée : la décision des sénateurs de saisir la justice sur le cas, non seulement d'Alexandre Benalla, mais aussi de trois hauts responsables de la Présidence de la République mis en cause dans cette affaire, a déclenché les foudres de l'exécutif et de la majorité. Le président du Sénat Gérard Larcher a beau se défendre "d’être en guerre contre l’exécutif", le fait est que cette décision sénatoriale est une gifle. La commission d’enquête sénatoriale mise en place pour évaluer  ce qu'on appelle "l'affaire Benalla" a estimé,  que, non seulement Alexandre Benalla Vincent Crase et Patrick Strzoda, le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, auraient pu émettre des faux témoignages, mais ils mettent également en cause le bras droit du président, Alexis Kohler et le général Lionel Lavergne, chef du groupe de sécurité de la présidence. L’exécutif est vent debout, le reportage de Stéphane Robert

Nous évoquerons également la situation de certains collèges et lycées de Saint-Denis, où les rivalités entre bandes s'invitent à l’intérieur des établissements. Plusieurs élèves sont hospitalisés, une réunion cet après midi n'a pas permis de trouver de solutions.

L'actualité européenne c'est ce sommet des chefs d'Etat européens qui doivent se prononcer sur la demande de report du Brexit de quelques semaines.

Nous irons au Venezuela également où le directeur de cabinet de l'opposant Juan Guaido a été arrêté cette nuit, pour possession d'armes. une arrestation "politique" selon lui, nous dira Benjamin Delille 

Enfin nous entendrons le caricaturiste algérien Ali Dilem, à la veille d'une nouvelle manifestation anti Bouteflika demain. Depuis un mois le dessinateur se passionne pour cette jeunesse qui descend dans la rue.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......