LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Un homme se promène sur le vieux port de Marseille avec un masque sous le nez. 26/08/2020

Fronde contre les mesures de restrictions sanitaires

20 min

La colère monte contre les nouvelles mesures de restriction sanitaires annoncées hier soir par le Ministre de la Santé. A Marseille, à la pointe de la contestation, un appel à manifester est lancé autour du slogan "Non au reconfinement économique".

Un homme se promène sur le vieux port de Marseille avec un masque sous le nez. 26/08/2020
Un homme se promène sur le vieux port de Marseille avec un masque sous le nez. 26/08/2020 Crédits : Christophe SIMON - AFP

L'agence européenne qui surveille l'épidémie de Covid-19, fait part de son inquiétude pour sept pays de l'Union, notamment l'Espagne, la Bulgarie et la Croatie. Ce groupe affiche "une proportion plus élevée de cas graves ou d'hospitalisations", avec une hausse de la mortalité ".  En France, il y a désormais plus de 1000 patients Covid en réanimation. Et face à l'afflux de malades, l'AP-HP annonce devoir reporter 20% des opérations chirurgicales à compter de ce week-end. Les mesures de restrictions sanitaires annoncées par le gouvernement ne passent pourtant pas.  Les réactions sont particulièrement outrées à Marseille. Restaurateurs et bistrotiers demandent que l'on revienne sur la fermeture totale des bars et restaurants. Mais de nouvelles mesures de soutien sont à l'étude, selon le gouvernement.

Les autres titres du journal de 18h

Un an après l'incendie de l'usine Lubrizol, à Rouen, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce la mise en place d'un système d'alerte, par téléphone mobile, en cas de danger pour la population. Et les inspections de sites industriels classés seront renforcées. 

L'Union européenne doit totalement revoir sa coopération avec les autorités libyennes. Appel lancé par Amnesty International qui a recueilli de nombreux témoignages sur les violences qu'y subissent les migrants : détention arbitraire, exploitation, viols et torture, dans un climat d'impunité presque totale.

En Hongrie, les étudiants de l'université de théâtre et de cinéma se rebellent.  Pour ne pas laisser entrer la nouvelle direction, nommée par le gouvernement de Viktor Orban,  la majorité des élèves occupent le bâtiment. Ils ont fondé la république des étudiants et organisent les cours eux-mêmes.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......