LE DIRECT
Erdogan soutient le gouvernement d'union nationale libyen face au Maréchal Haftar.

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan veut envoyer ses troupes en Libye

19 min

Recep Tayyip Erdoğan veut envoyer ses soldats en Libye. Le président turc annonce le prochain vote au Parlement sur l'envoi de troupes sur place pour soutenir le gouvernement d'union nationale libyen (GNA) basé à Tripoli.

Erdogan soutient le gouvernement d'union nationale libyen face au Maréchal Haftar.
Erdogan soutient le gouvernement d'union nationale libyen face au Maréchal Haftar. Crédits : Murat Kula - AFP

Le président turc veut envoyer ses troupes en Libye. Recep Tayyip Erdoğan demande à son Assemblée de voter le déploiement de soldats, pour venir en aide au gouvernement d'union nationale libyen basé à Tripoli (GNA). Le GNA, soutenu par l'ONU fait face aux offensives de l'homme fort de l'est libyen, le Maréchal Khalifa Haftar, soutenu notamment par l'Arabie saoudite, l'Egypte et les Emirats arabes unis. Bertrand Galichet nous explique pourquoi Erdogan tient à s'investir toujours d'avantage dans ce conflit.

Les autres titres de l'actualité

L'opposant n°1 à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny est à nouveau la cible de la justice russe. Son organisation anticorruption a été visée ce matin par une nouvelle perquisition. Le blogueur et avocat de 43 ans a été selon lui "traîné" par la police hors de ses bureaux, mais est libre. Les enquêteurs voulaient saisir une vidéo embarassante pour le premier ministre Dmitri Medvdev. Les explications de notre correspondant à Moscou Claude Bruillot.

Le constructeur automobile BMW a-t-il manipulé ses chiffres de ventes aux Etats-Unis ? Le groupe allemand, en tout cas, est sous le coup d’une enquête du gendarme américain de la Bourse. C’est le Wall Street Journal qui révèle l’information, la marque assure coopérer. Une correspondance à New York de Loig Loury.

La réforme des APL a nouveau reportée. Elle devait entrer en vigueur le 1er janvier, ce sera finalement le 1er avril, annonce aujourd'hui le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie. Et c'est la Caisse nationale des allocations familiales, la CNAF, chargée entre autres des aides au logement, qui a demandé ce nouveau report d'un trimestre. Précisions de  Catherine Pétillon.

Ségolène Royal va bien se rendre à l'Assemblée pour s'expliquer.  Deux députés centristes demandent son audition, ils l'accusent d'utilisation de ses moyens d'ambassadrice des pôles à des fins personnelles. Et l'ancienne Ministre de l'environnement entend bien se défendre. Explications de Stéphane Robert.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......