LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean-Paul Dubois, prix Goncourt 2019, pose avec Bernard Pivot, membre du jury, à la fenêtre du restaurant Drouant à Paris

Prix littéraires : le Goncourt pour Jean-Paul Dubois, le Renaudot pour Sylvain Tesson

19 min

C'est avec son 22e roman, "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon", que Jean-Paul Dubois décroche le Goncourt 2019. Sylvain Tesson, lui, obtient le Renaudot pour "La panthère des neiges".

Jean-Paul Dubois, prix Goncourt 2019, pose avec Bernard Pivot, membre du jury, à la fenêtre du restaurant Drouant à Paris
Jean-Paul Dubois, prix Goncourt 2019, pose avec Bernard Pivot, membre du jury, à la fenêtre du restaurant Drouant à Paris Crédits : MICHEL STOUPAK / NURPHOTO - AFP

Amélie Nothomb attendra avant de décrocher son premier prix Goncourt. La romancière belge a échoué sur le fil aujourd'hui: 4 voix pour "Soif", son dernier roman, contre 6 au lauréat 2019, Jean-Paul Dubois, vainqueur au deuxième tour de scrutin. Jean-Paul Dubois est récompensé pour son 22e ouvrage, "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon". C'est l'histoire d'un homme, Paul Hansen, incarcéré dans une prison québécoise pour une raison que le lecteur découvrira à la fin du roman. Il partage sa cellule avec un certain Patrick Horton, un Hells Angel décrit comme un monstre touchant d'humanité.  L'oeuvre de Jean-Paul Dubois repose d'ailleurs sur la mélancolie de ses héros, et notamment Paul, son personnage récurrent. Dans ce journal, l'analyse de Nathalie Crom, responsable du service Livres à Télérama.

Le deuxième lauréat du jour s'appelle Sylvain Tesson. L'écrivain voyageur obtient le prix Renaudot pour son dernier livre, "La panthère des neiges", qui raconte la quête de cet animal mythique des hauteurs du Tibet. Sylvain Tesson se voit attribuer le Renaudot 2019 alors qu'il ne figurait pas sur la liste des écrivains nommés pour le prix. Les explications de Cécile de Kervasdoué.

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

Les auteurs des violences urbaines de Chanteloup-les-Vignes dans les Yvelines, "une poignée d'imbéciles et d'irresponsables" selon Edouard Philippe. La droite accuse le Premier ministre de minimiser ces violences au cours desquelles un chapiteau de cirque est parti en fumée ce week-end. Nous verrons cela avec Pierre Neveux.  

En Irak, les forces de l'ordre tirent à balles réelles sur les manifestants à Bagdad. Depuis le début du mouvement de protestation le premier octobre, la répression a déjà 270 morts. L'analyse de Christian Chesnot.  

En Espagne, le roi Felipe VI est à Barcelone aujourd'hui. Une visite royale dénoncée par les indépendantistes catalans qui manifestent par milliers ce soir. Le reportage de Juliette Geay.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......