LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Donald Trump en conférence de presse à la maison blanche le 5 août 2019.

Etats-Unis : Donald Trump reste flou sur la lutte contre les armes à feu

14 min
À retrouver dans l'émission

Au lendemain d'un week-end meurtrier aux Etats-Unis : deux fusillades qui ont fait près de 30 morts et des dizaines de blessés, l'heure est toujours au recueillement aux Etats-Unis. A la maison blanche, les drapeaux sont en berne et le Président Donald Trump s'est exprimé cet après-midi.

Donald Trump en conférence de presse à la maison blanche le 5 août 2019.
Donald Trump en conférence de presse à la maison blanche le 5 août 2019. Crédits : SAUL LOEB - AFP

Au lendemain d'un week-end meurtrier aux Etats-Unis : deux fusillades qui ont fait près de 30 morts et des dizaines de blessés, l'heure est toujours au recueillement aux Etats-Unis. A la maison blanche, les drapeaux sont en berne et le Président Donald Trump s'est exprimé cet après-midi.  Un Président pris pour cible par l'opposition qui lui reproche sa rhétorique raciste, haineuse et anti-immigrés. L'une des fusillades en effet s'est produite à El Paso au Texas. C'est un homme blanc soupçonné d'avoir rédigé un manifeste anti-hispannique qui a commis le pire. Au cours de son allocution, le chef d'Etat américain a pris ses distances avec le suprémacisme blanc mais il est resté flou au sujet de la lutte contre les armes à feu. Les précisions de notre envoyé spécial Grégory Philipps. 

Le Mexique a annoncé son intention de s’impliquer directement dans l’enquête sur la tuerie d’El Paso, au Texas. Sur les vingt morts, sept personnes sont de nationalité mexicaine et il y a également sept mexicains parmi les blessés. Dans le manifeste retrouvé par la police, le tueur aurait évoqué une invasion hispanique du Texas comme motif du carnage. La population de la ville d’El Paso est à 83% d’origine hispanique. Le ministre des Affaires étrangères Marcelo Ebrard s’est dit indigné par ce crime à caractère haineux et va se rendre à El Paso. Emmanuelle Steels est notre correspondante à Mexico.

Les autorités indiennes suppriment le statut d'autonomie dont bénéficiait jusque là le territoire du Cachemire, région majoritairement peuplée de musulmans et dont la souveraineté est en partie revendiquée par le Pakistan voisin. Islamabad a vivement réagi comme l'a constaté Sonia Ghezali. 

Au Royaume-Uni, les entreprises paniquent à l'approche d'un Brexit sans accord. Surtout les plus petites d'entre elles.  Reportage dans un instant d'Aude Soufi. Cet après-midi, la Commission européenne a réaffirmé que l'accord acté avec l'ancienne première ministre Theresa May n'était pas "renégociable".

Et puis en France, les syndicats du groupe de prêt à porter Tati obtiennent un soutien du gouvernement.  Reçus ce matin au ministère du travail, ils ont fait valoir des imprécisions et des soupçons d'irrégularité dans le projet de restructuration. Un PSE qui concerne au moins 70 postes. Compte-rendu d'Annabelle Grelier.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......