LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Nicolas Sarkozy à son arrivée au nouveau palais de justice de Paris ce 7 décembre 2020

Procès Sarkozy : un ancien président à la barre des prévenus

19 min

La scène est inédite : Nicolas Sarkozy a commencé à prendre la parole aujourd'hui dans son procès pour corruption et trafic d'influence. "Je n'ai jamais commis le moindre acte de corruption", a déclaré l'ex-chef de l'Etat qui espère "être lavé de cette infamie".

Nicolas Sarkozy à son arrivée au nouveau palais de justice de Paris ce 7 décembre 2020
Nicolas Sarkozy à son arrivée au nouveau palais de justice de Paris ce 7 décembre 2020 Crédits : MARTIN BUREAU - AFP

L'événement est historique sous la Ve République, un ancien président qui comparaît à la barre d'un tribunal. Nicolas Sarkozy était interrogé cet après-midi dans le cadre de son procès pour corruption et trafic d'influence. A ses côtés, deux autre prévenus, son avocat Thierry Herzog et l'ex-haut magistrat Gilbert Azibert. Dans cette affaire dite des écoutes, la justice soupçonne un pacte de corruption entre Nicolas Sarkozy et Gilbert Azibert en marge de l'affaire Bettencourt. L'ancien chef de l'Etat, qui a promis de répondre à toutes les questions, a clamé son innocence. 

Écouter
1 min
Anne Fauquembergue revient sur l'interrogatoire de Nicolas Sarkozy au tribunal judiciaire de Paris
Affaires dans lesquelles Nicolas Sarkozy a été cité ou impliqué
Affaires dans lesquelles Nicolas Sarkozy a été cité ou impliqué Crédits : SIMON MALFATTO, JULES BONNARD, DARIO INGIUSTO - AFP

L'heure du réquisitoire dans le procès des attentats de janvier 2015.  La cour d'assises spéciale juge 14 accusés, trois sont absents à l'audience. Tous sont soupçonnés d'avoir apporté un soutien logistique aux jihadistes responsables des attentats de Charlie, de Montrouge et de l'Hyper Cacher. Pendant le procès, la terreur islamiste a continué à frapper la France, à Paris, à Conflans et à Nice. C'est dans ce climat alourdi qu'a débuté aujourd'hui le réquisitoire à deux voix : les deux avocats généraux donneront demain les peines requises. Le récit de Florence Sturm.

C'est dans ce contexte d'attentats islamistes récurrents que s'inscrit le projet de loi contre les séparatismes. Le texte, qui vise officiellement à "conforter les principes républicains", sera présenté mercredi en conseil des ministres. L'un de ses objectifs est d'en finir avec les tutelles étrangères sur les mosquées françaises. A Montpellier, le nouveau maire socialiste a pris les devants. Mickaël Delafosse s'oppose à l'éventuel rachat de la mosquée Averroès dans le quartier de la Paillade par le Royaume du Maroc. Dossier suivi par Antoine Marette.

Les regroupements s'accélèrent dans le secteur de la banque de détail en France. Les réseaux bancaires Société Générale et Crédit du Nord vont fusionner. Le projet du propriétaire, le groupe Société générale, va se traduire par la fermeture de 600 agences. Mais il n'y aura aucun licenciement, aucun départ contraint, assure la direction du groupe. On fait le point avec Marie Viennot.

C'est une visite qui ne passe pas chez les défenseurs des droits de l'homme. Le président égyptien est à Paris aujourd'hui, Abdel Fattah al-Sissi a été reçu par Emmanuel Macron, et les deux hommes ont ensuite tenu une conférence de de presse commune. Amnesty International dénonçait la semaine dernière une "frénésie d'exécutions" en Egypte, au moins 57 prisonniers exécutés depuis début octobre selon l'ONG. Sous prétexte de lutter contre l'islamisme, le régime égyptien chercherait à museler toutes les oppositions démocratiques. Emmanuel Macron a timidement évoqué la question des droits de l'homme tout à l'heure. Les précisions de Bertrand Gallicher.

Quand Bob Dylan devient une valeur refuge pour les géants de l'industrie musicale. "Blowin’ in the wind", "Like a Rolling Stone", ou encore "Shelter from the Storm", c'est l'intégralité du catalogue de Bob Dylan qui a été racheté par le groupe Universal Music, propriété  du français Vivendi. L’accord couvre plus de 600 titres. Et ce serait le plus important du genre jamais signé, avec une acquisition qui dépasserait les 300 millions de dollars selon le New York Times. La correspondance de Loïg Loury.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......