LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Quelques centaines de manifestants anti-masques s'étaient rassemblées place de la Nation à Paris le 29 août 2020

Les "anti-masques", une nébuleuse hétéroclite plutôt diplômée selon une étude

19 min

La Fondation Jean-Jaurès a réalisé la première étude sur la galaxie de ceux qui refusent le port du masque obligatoire. Souvent de droite, mais aussi plus diplômés que la moyenne, ils affirment défendre les libertés individuelles qui seraient menacées par les mesures sanitaires du gouvernement.

Quelques centaines de manifestants anti-masques s'étaient rassemblées place de la Nation à Paris le 29 août 2020
Quelques centaines de manifestants anti-masques s'étaient rassemblées place de la Nation à Paris le 29 août 2020 Crédits : ADNAN FARZAT / NURPHOTO - AFP

Qui sont les "anti-masques" en France, ces gens qui, au nom de la liberté individuelle, refusent de porter le masque pour contenir la pandémie ? La Fondation Jean-Jaurès publie aujourd'hui une première étude sur cette nébuleuse. Si en Allemagne, les anti-masques parviennent à mobiliser des dizaines de milliers de personnes dans la rue, en France, le mouvement est balbutiant. La Fondation Jean Jaurès a enquêté auprès des groupes Facebook hostiles au port du masque obligatoire. Au total, un millier de personnes ont été interrogées pour tenter de cerner le profil de ces anti-masques. Les théories complotistes figurent souvent dans leur argumentation.

Écouter
1 min
Aurélie Kieffer revient sur les caractéristiques des anti-masques français

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

L'émotion et le silence aujourd'hui lors du procès des attentats de janvier 2015. La cour d'assises spéciale a visionné les images de l'attaque de Charlie Hebdo le 7 janvier. Où l'on voit les dix victimes du journal littéralement exécutées par les frères Kouachi. Dans ce journal, la réaction de l'avocate du fils de Bernard Maris, maître Cathy Richard. Pour elle, la diffusion de ces images insoutenables était nécessaire.

Le ministre de la justice Eric Dupont-Moretti envoie une circulaire aux procureurs pour mieux protéger les élus victimes de violence. Le texte prévoit une réponse pénale systématique et rapide. Ce n'est pas la première fois que le gouvernement promet d'être intraitable sur le sujet. L'éclairage de Pierre Neveux dans cette édition.  

A l'étranger, la répression s'accentue en Biélorussie. L'une des principales opposantes, Maria Kolesnikova, a été arrêtée par des inconnus ce matin à Minsk. Des dizaines de milliers de manifestants ont à nouveau défilé hier pour dénoncer la réélection du président autocrate Alexander Loukachenko.

A Berlin, l'opposant russe Alexeï Navalny va mieux. Il est sorti du coma aujourd'hui, annonce l'hôpital de la Charité où il a été admis le 22 août dernier. L'Allemagne envisage de sanctionner la Russie qui refuse d'enquêter sur l'empoisonnement de Navalny. Le projet de gazoduc Nord-Stream pourrait être remis en cause.  

Nouveau bras de fer autour du Brexit. Le Premier ministre britannique Boris Johnson se dit prêt à renoncer à un accord de libre-échange avec l'Union européenne, faute de compromis. Bruxelles demande à Londres de respecter ses engagements.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......