LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les 14 accusés risquent des peines allant de cinq ans de prison jusqu'à la réclusion criminelle à perpétuité

Procès des attentats de janvier 2015 : les accusés et les avocats de la défense et prennent la parole une dernière fois

19 min

Le procès des attentats de janvier 2015 touche à sa fin. Le jury s'est retiré pour délibérer et le verdict est attendu mercredi pour les 14 accusés, qui risquent des peines allant de cinq ans de prison jusqu'à la réclusion criminelle à perpétuité.

Les 14 accusés risquent des peines allant de cinq ans de prison jusqu'à la réclusion criminelle à perpétuité
Les 14 accusés risquent des peines allant de cinq ans de prison jusqu'à la réclusion criminelle à perpétuité Crédits : Benoit PEYRUCQ - AFP

Le jury s'est retiré pour délibérer au procès des attentats de janvier 2015. Trois mois et demi après son ouverture, le procès touche donc à sa fin. Le verdict est attendu mercredi. Les 14 accusés risquent des peines allant de cinq ans de prison à la réclusion criminelle à perpétuité. Ils sont soupçonnés d'avoir assisté les auteurs des attentats contre Charlie Hebdo, contre le magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes et contre une policière municipale à Montrouge. En ce dernier jour d'audience la défense et les accusés ont pu prendre la parole une toute dernière fois. Les précisions de Florence Sturm. 

Dans le reste de l'actualité

Le Havre et Charleville-Mézières lancent une opération de dépistage massif au Covid-19. Jusqu'à samedi et sur la base du volontariat, les habitants de ces deux agglomérations peuvent bénéficier de tests antigéniques ou PCR, gratuitement et sans ordonnance. Et si tout le monde semble s'accorder sur l'efficacité d'une telle stratégie, réclamée d'ailleurs depuis de longs mois par certains épidémiologistes, cette efficacité a une condition sine qua non : que les citoyens aillent effectivement se faire tester. Explications de Tara Shlegel. 

Bruno Le Maire jette une nouvelle ombre sur la réouverture des bars et des restaurants. "Je ne peux pas vous dire avec certitude que nous rouvrirons les bars et les restaurants le 20 janvier" a notamment déclaré le ministre de l'économie au micro de France info ce matin.  Hasard ou non du calendrier les gérants et salariés de bars, de restaurants et de discothèques se sont rassemblés par milliers à Paris cet après midi pour crier leur détresse, et leur besoin de visibilité. Demain c'est le monde du spectacle qui a prévu de battre le pavé contre la décision du gouvernement de prolonger la fermeture des lieux culturels, qui auraient dû rouvrir justement ce mardi. Les syndicats et les artistes s'apprêtent à déposer un "référé liberté" devant le Conseil d'Etat pour annuler la décision du gouvernement.

Emmanuel Macron à la rencontre des citoyens de la convention pour le climat  "J'avais pris l'engagement que nous reprendrions vos propositions sans filtre [...] Cela ne veut pas dire que les propositions seront telles quelles à la fin du processus" a notamment déclaré le chef de l'Etat. Un projet de loi climat est attendu à la fin du mois de janvier, alors que beaucoup craignent un dé-tricotage en règle des mesures proposées par la convention.   

En parallèle l'Etat lance aujourd'hui un vaste programme de rénovation thermique. Plus de 4.000 bâtiments publics sont concernés, avec une enveloppe de trois milliards d'euros.  Les principaux bénéficiaires devraient être des universités et des établissements de recherche, mais aussi dans une moindre mesure des commissariats, des préfectures ou des casernes. Reportage de Cécilia Arbona. 

Aux Etats Unis, les grands électeurs se réunissent dans chacun des 50 états américains, pour désigner le vainqueur de l’élection présidentielle du 3 novembre. Sans surprise, et malgré les contestation de Donald Trump qui refuse toujours de concéder sa défaite, Joe Biden va l'emporter. Les résultats seront officialisés début janvier, et le 20 janvier, Joe Biden entrera officiellement à la Maison Blanche.  A Washington, Grégory Philipps.

Près de 400 journalistes emprisonnés pour avoir exercé leur métier en 2020 : c'est le bilan tristement classique de Reporters Sans Frontières. L'organisation qui souligne que "plus de la moitié des journalistes détenus à travers le monde (61 %) le sont dans seulement cinq pays. Soit, "pour la deuxième année consécutive, la Chine, l’Egypte, l’Arabie saoudite, le Vietnam et la Syrie."

Et cette année un chiffre ressort particulièrement, celui des femmes journalistes en détention, en hausse de 35% par rapport à l'an passé. Les précisions de Nadine Epstain. 

.
. Crédits : Visactu
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......