LE DIRECT
Des habitants de Pékin se font tester le 15 juin 2020 après la découverte de plusieurs dizaines de nouveaux cas dans la capitale chinoise

La pandémie rebondit en Chine

19 min

La Covid-19 recule en Europe où les frontières rouvrent, mais le nouveau coronavirus continue sa progression mortelle en Asie et en Amérique latine. En Chine, l'Organisation mondiale de la santé a recensé une centaine de nouveaux cas à Pékin.

Des habitants de Pékin se font tester le 15 juin 2020 après la découverte de plusieurs dizaines de nouveaux cas dans la capitale chinoise
Des habitants de Pékin se font tester le 15 juin 2020 après la découverte de plusieurs dizaines de nouveaux cas dans la capitale chinoise Crédits : XINHUA - AFP

Alors que l'Europe accélère son déconfinement à la faveur de bons indicateurs sanitaires, la pandémie de Covid-19 continue à se propager dans le reste du monde. Preuve de l'amélioration de la situation sur le Vieux Continent, ce week-end, l'Espagne n'a enregistré aucun décès supplémentaire. En Allemagne, seules trois victimes sont à déplorer sur les dernières 24 heures. En revanche, le virus poursuit sa course mortelle en Asie et en Amérique latine. Signe inquiétant, en Chine, les nouveaux cas se chiffrent par dizaines à Pékin. 

Écouter
1 min
Louise Bodet fait le point sur la propagation de la pandémie en Asie et en Amérique latine
JOHN SAEKI, LAURENCE CHU, JANIS LATVELS
JOHN SAEKI, LAURENCE CHU, JANIS LATVELS Crédits : AFP

En Europe, ce 15 juin coïncide avec la réouverture des frontières intérieures de l'UE. Une bonne nouvelle bien sûr pour les professionnels du tourisme. Mais le confinement avait permis à certaines villes d'échapper aux hordes de touristes. A Amsterdam, la municipalité va prendre des mesures pour limiter le tourisme de masse. Le reportage d'Angélique Bouin.

Malgré les succès militaires de la force française Barkhane, les jihadistes accentuent leur emprise sur le Sahel. Une nouvelle attaque perpétrée cette fois au Mali a fait plusieurs dizaines de victimes au sein de l'armée malienne. C'est un convoi militaire qui est tombé dans une embuscade hier dans le centre du pays, à une centaine de kilomètres de la frontière mauritanienne. Un premier bilan fait état d'une quarantaine de soldats maliens tués ou portés disparus.

Les premières condamnations tombent dans le volet financier de l'affaire Karachi. Le tribunal correctionnel de Paris a infligé aujourd'hui des peines de prison ferme à six prévenus, dont deux anciens collaborateurs de l'ex-Premier ministre Edouard Balladur.  Rappelons que la justice enquête sur des commissions occultes sur des contrats d'armements signés en 1994 avec l'Arabie Saoudite et le Pakistan. Commissions qui ont, selon le tribunal, financé en partie la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995.    

La mobilisation mondiale contre le racisme a relancé le débat sur les statistiques ethniques en France. Et cela jusqu'au plus haut sommet de l'Etat.  Dans une tribune publiée samedi par le journal Le Monde, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye en a défendu le principe. Elle y voit un moyen de lutter contre "une forme de racisme impensé" dans notre pays. Mais Sibeth Ndiaye apparaît très isolée dans sa défense des statistiques ethniques qui sont interdites en France. Pour le moment, Emmanuel Macron n'en veut pas. L'analyse de Pierre Neveux.

Jusqu'à présent, son utilisation n’était que « tolérée » pour lutter contre l’alcoolisme.  A partir de ce lundi, l’Agence du Médicament autorise la commercialisation du Baclocur, un traitement à base de Baclofène. Cette molécule permettrait à certains patients de se débarrasser de leur addiction à l’alcool. Mais les autorités sanitaires ont voulu encadrer fortement sa prescription. Elles recommandent de ne pas dépaser une posologie de 80 mg par jour. Les explications de Tara Schlegel.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......