LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La ministre de la Culture Roselyne Bachelot

Un budget 2021 "exceptionnel" pour la culture, selon Roselyne Bachelot

20 min

« C'est un budget de relance, qui répond à l'urgence immédiate tout en préparant l'avenir", affirme Bruno Le Maire. Le budget 2021 privilégie la relance au détriment de la dette.

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot
La ministre de la Culture Roselyne Bachelot Crédits : Bertrand GUAY - AFP

C'est un budget exceptionnel pour faire face à des circonstances exceptionnelles. Le projet de loi de finances pour 2021 a été adopté ce matin en Conseil des Ministres. Il est centré sur le plan de relance de 100 milliards annoncé au début du mois, un plan pour améliorer la compétitivité des entreprises, accélérer la transition écologique  avec aussi des mesures de solidarité et de soutien à l'emploi. Malgré les incertitudes liées à la reprise de l'épidémie, le gouvernement table sur un rebond du Produit Intérieur Brut de 8% l'an prochain, et il espère effacer d'ici deux ans les effets de la crise sanitaire sur l'économie française. Au delà de la partie plan de relance, les dépenses des ministères s'inscrivent globalement en hausse de 3,8% Les trois grands gagnants sont la Justice (dont le budget va gagner 600 millions),  l'Intérieur , et les Armées. Mais la Culture va, elle aussi, disposer d'un budget en hausse, ce dont Roselyne Bachelot se réjouit.

Les autres titres du journal de 18h

Les restrictions sanitaires toujours incomprises par les restaurateurs. Certains d'entre eux manifestaient ce matin à Marseille. Des actions se préparent à Toulouse.

Pour plus de transparence, et dans l'espoir de faire comprendre pourquoi des mesures plus restrictives sont prises dans certains territoires, le gouvernement a décidé de publier désormais quotidiennement les indicateurs mesurant l'évolution de l'épidémie de Covid-19.

Les affrontements se poursuivent dans la région séparatistes du Nagorny Karabakh. Le président turc réclame la fin de ce qu'il appelle "l'occupation" arménienne de la région.

La justice espagnole confirme la condamnation de Qim Torra à un an et demi d'inéligibilité. Conséquence : le président indépendantiste régional catalan est destitué, ce qui pourrait avoir des répercussions politiques majeures.

[ Journal présenté par Aurélie Kieffer. Assistant : Jean-François Braun ]

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......