LE DIRECT
Penelope et François Fillon quittent le tribunal correctionnel de Paris après leur condamnation le 29 juin 2020

François Fillon condamné à deux ans de prison ferme

15 min

L'ancien Premier ministre a été reconnu coupable pour les emplois fictifs de son épouse Penelope, elle aussi sanctionnée par la justice. Les époux Fillon ont immédiatement fait appel du jugement du tribunal correctionnel de Paris.

Penelope et François Fillon quittent le tribunal correctionnel de Paris après leur condamnation le 29 juin 2020
Penelope et François Fillon quittent le tribunal correctionnel de Paris après leur condamnation le 29 juin 2020 Crédits : THOMAS SAMSON - AFP

La justice a rendu un premier jugement dans l'affaire Fillon, et il est implacable pour l'ancien Premier ministre et sa femme.  Le tribunal correctionnel de Paris a condamné François Fillon à cinq ans d'emprisonnement, dont deux ferme, 375 000 euros d'amende et dix ans d'inéligibilité. Son épouse Penelope s'est vu infliger trois ans de prison avec sursis, la même amende que son mari et deux ans d'inéligibilité.  Le tribunal a estimé qu'il y avait bien eu emplois fictifs dans cette affaire. Il n'a pas accédé à la demande de la défense qui voulait rouvrir les débats après les déclarations fracassantes d'Eliane Houlette. Le 10 juin dernier, l'ancienne patronne du Parquet national financier avait évoqué les pressions qu'elle avait subies dans la conduite de l'enquête sur les époux Fillon. Les condamnés ont immédiatement fait appel. 

Écouter
1 min
Antoine Marette revient sur la condamnation des époux Fillon
Dates clés dans l'affaire des emplois fictifs et du procès de François et Penelope Fillon
Dates clés dans l'affaire des emplois fictifs et du procès de François et Penelope Fillon Crédits : SABRINA BLANCHARD, CLARA DEALBERTO - AFP

Les autres titres du journal

"Le temps est à l'action", a déclaré ce matin Emmanuel Macron devant les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat. Le président qui a sans doute ajusté son discours pour tenir compte de la vague verte aux municipales. Parmi les annonces du chef de l'Etat, il y a 15 milliards d'euros supplémentaires sur deux ans pour la conversion écologique de l'économie, ou encore un moratoire sur les nouvelles zones commerciales en périphérie des villes. Un projet de loi verra le jour à la fin de l'été, il rassemblera les propositions de la Convention, à l'exception de trois mesures écartées d'emblée par Emmanuel Macron comme la limitation de vitesse à 110 km/h sur autoroute.

Dans ce journal, nous reviendrons aussi sur le 2e tour des municipales. A Marseille, la gauche emmenée par les écologistes est arrivée en tête, mais le vote par secteur pourrait permettre à la droite de garder la mairie. Nous irons à Moissac, petite ville de 13 000 habitants conquise par le Rassemblement national. Enfin, avec Pierre Neveux, nous reviendrons sur la chute de plusieurs bastions communistes, notamment en Ile-de-France.

Sur la carte de la pandémie de Covid-19, l'Iran est désormais l'un des principaux points noirs. Le pays a annoncé aujourd'hui un record de décès quotidiens, 162 morts selon les chiffres officiels.  Le nouveau coronavirus a déjà fait 10 670 victimes en Iran. Et ce bilan ne correspond pas forcément à la réalité. Le régime des mollahs est soupçonné de masquer les vrais chiffres de la pandémie.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......