LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
De droite à gauche, Emmanuel Macron, le ministre de l'intérieur Christophe Castaner, le Premier ministre Edouard Philippe et le secrétaire d'Etat Laurent Nuñez

Emmanuel Macron appelle à la mobilisation contre "l'hydre islamiste"

19 min

En rendant hommage ce matin aux fonctionnaires assassinés de la préfecture de police, le président a systématiquement dénoncé le terrorisme islamiste. Son prédécesseur François Hollande évitait le plus souvent de parler d'islamisme après un attentat.

De droite à gauche, Emmanuel Macron, le ministre de l'intérieur Christophe Castaner, le Premier ministre Edouard Philippe et le secrétaire d'Etat Laurent Nuñez
De droite à gauche, Emmanuel Macron, le ministre de l'intérieur Christophe Castaner, le Premier ministre Edouard Philippe et le secrétaire d'Etat Laurent Nuñez Crédits : LUDOVIC MARIN - AFP

"L'hydre islamiste", c'est en ces termes qu'Emmanuel Macron a désigné ce matin le nouvel ennemi de la Nation. Le président rendait un hommage solennel aux quatre victimes du terroriste Mickaël Harpon, trois policiers et un agent administratif tués à coup de couteau la semaine dernière à la préfecture de police de Paris. Le chef de l'Etat a promis un combat sans relâche contre le terrorisme islamiste : "vos collègues sont tombés sous les coups d'un islam dévoyé et porteur de mort qu'il nous convient d'éradiquer", a insisté Emmanuel Macron. Des mots forts qui ne suffiront pas à éteindre la polémique sur les failles qui ont permis à un jihadiste d'infiltrer la préfecture de police.  Illustration cet après-midi à l'Assemblée lors des questions au gouvernement. Le récit de Pierre Neveux dans ce journal.

Un premier avion Rafale aux couleurs de l'Inde. La livraison a eu lieu ce matin chez Dassault Aviation à Mérignac. Avec Hakim Kasmi, nous reviendrons sur ce contrat de 7,9 milliards d'euros pour 36 appareils au total.

Forte mobilisation des agriculteurs aujourd'hui à l'appel de la FNSEA, le syndicat majoritaire. Plusieurs milliers d'entre eux ont manifesté dans toute la France pour dénoncer "l'agribashing". Un dossier suivi par Anne-Laure Chouin.  

Les négociations sur le Brexit à nouveau dans l'impasse. Les derniers contacts entre le Premier ministre britannique Boris Johnson et les dirigeants européens n'ont rien donné. Aude Soufi nous appellera de Londres.  

Sylvie Goulard exclut de démissionner de la Commission européenne si elle est mise en examen dans l'affaire des emplois présumés fictifs du MoDem. La candidature de l'ancienne ministre française n'a toujours pas été validée par le Parlement européen. Nous ferons le point avec Angélique Bouin à Bruxelles.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......