LE DIRECT
Nicolas Sarkozy au nouveau palais de justice de Paris ce mardi 15 juin 2021

Nicolas Sarkozy de retour au tribunal

20 min

L'ancien président a été interrogé aujourd'hui dans le cadre du procès Bygmalion. Il est poursuivi pour financement illégal de sa campagne de 2012. Des accusations qu'il a rejetées avec véhémence.

Nicolas Sarkozy au nouveau palais de justice de Paris ce mardi 15 juin 2021
Nicolas Sarkozy au nouveau palais de justice de Paris ce mardi 15 juin 2021 Crédits : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT - AFP

Plus de trois semaines après l'ouverture du procès Bygmalion, Nicolas Sarkozy s'est présenté aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Paris. L'ancien président a été interrogé sur le financement de sa campagne présidentielle de 2012, financement illégal pour la justice, d'où sa mise en examen. Nicolas Sarkozy a balayé toutes ces accusations en réfutant toute intention de fraude. "Il n'y a pas eu d'emballement" dans les dépenses de campagne, "c'est une fable", a martelé l'ex-chef de l'Etat.

Écouter
1 min
Florence Sturm revient sur l'interrogatoire de Nicolas Sarkozy
Affaires dans lesquelles Nicolas Sarkozy a été cité ou impliqué
Affaires dans lesquelles Nicolas Sarkozy a été cité ou impliqué Crédits : SIMON MALFATTO, JULES BONNARD, DARIO INGIUSTO - AFP

Plusieurs centaines de fonctionnaires ont manifesté aujourd'hui à Paris devant le ministère de l'Economie et des Finances à Bercy. Quatre des neufs syndicats de la fonction publique avaient appelé à une journée d'action pour une hausse générale des rémunérations. Au cœur des revendications, la hausse du point d'indice, gelé depuis 2010 à l'exception d'une augmentation de 1,2% en 2016.  Dans le cortège, les raisons de la colère ne se limitaient pas à la question salariale. Beaucoup de manifestants ont réclamé des moyens supplémentaires pour l'hôpital public mis sous pression avec la crise sanitaire.

C'est aussi une conséquence de la crise sanitaire, le Conseil d'Etat a vu son activité s'envoler en 2020. Il a examiné 864 requêtes en référé entre le 17 mars, date du premier confinement, et le 31 décembre. Soit plus du double de tous les référés traités dans une année normale. Le Conseil d'Etat a été particulièrement sollicité sur les restrictions de liberté. Ses réponses rapides et concrètes ont remodelé son image aux yeux des citoyens.

C'est une nouvelle preuve de la spectaculaire amélioration de la relation transatlantique avec l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche. Les Etats-Unis et l'Union européenne enterrent la hache de guerre dans le conflit qui oppose Boeing à Airbus. Washington reprochait aux Européens de subventionner leur industrie aéronautique, soutien public dont serait privé Boeing. Réunis en sommet à Bruxelles, les deux parties ont annoncé une trêve de cinq ans pour régler ce conflit. Avec l'idée de travailler ensemble pour contrer les ambitions aéronautiques de la Chine.

En Israël, deux jours à peine après son entrée en fonction, le nouveau gouvernement anti-Netanyahu passe un premier test d'envergure ce soir. L'extrême droite et les nationalistes ont prévu de manifester à Jérusalem, aux portes des quartiers palestiniens. Le gouvernement de Naftali Bennett a autorisé cette "marche des drapeaux", tout en réduisant le parcours initial pour éviter toute confrontation.

En Hongrie, le parlement dominé par les populistes de Viktor Orban a voté aujourd'hui une loi qui interdit la promotion de l'homosexualité auprès des mineurs. Le changement de sexe est aussi concerné par l'interdiction. Officiellement, le texte vise à mieux protéger les enfants contre les pédophiles. Mais les défenseurs des droits de l'homme dénoncent un scandaleux amalgame avec les minorités sexuelles. 

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......